Cameroun: Mort de Woungly Massaga, figure de la lutte armée pour l'indépendance

A view of Yaoundé.

Woungly Massaga, panafricaniste révolutionnaire, figure de la lutte armée pour l'indépendance du Cameroun s'est éteint samedi 17 octobre à Yaoundé, à l'âge de 84 ans.

Surnommé « Commandant Kissamba », Woungly Massaga fut à la fin des années 1960 l'un des leaders de ce mouvement indépendantiste alors en conflit avec le pouvoir camerounais d'Ahamadou Ahidjo et la France. Il est mort à Yaoundé le samedi 17 octobre à l'âge de 84 ans.

Au début des années 1970, il relance l'UPC, parti fondé pour obtenir l'indépendance du Carmoun, après l'assassinat de nombre de ses dirigeants, avant d'en devenir le secrétaire général dans les années 1980.

Woungly Massaga avait également conseillé plusieurs présidents comme le Ghanéen Kwame Nkrumah et l'Angolais Agostinho Neto.

Woungly Massaga est le dernier dirigeant historique de l'UPC.

Anicet Ekané, président du Manidem, retrace le parcours de Woungly Massaga

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.