Madagascar: Fin de l'état d'urgence - Nécessité de redoubler de vigilance

La messe est dite. C'est de manière officielle que les autorités ont procédé à la levée de l'état d'urgence. Le pays a définitivement abandonné les mesures coercitives que nécessitait la pandémie, mais c'est le sens de responsabilité de chacun auquel il est fait appel pour que la propagation du virus ne reparte pas de plus belle.

La fausse assurance d'être tiré d'affaire risque cependant de voir un relâchement total des habitudes des Malgaches. Il est donc utile de toujours mettre en garde la population et lui répéter qu'il faut être responsable de ses actes.

Le bilan hebdomadaire présenté par le Professeur Hanta Vololontiana est presque passé inaperçu, et pourtant les chiffres montrent que le virus est toujours là. C'est le cumul du nombre de cas d'une semaine, et on a l'impression que rapporté à toute la population, il n'est pas très élevé. Mais il montre qu'il ne faut pas relâcher sa vigilance.

Il faut craindre qu'une partie de la population se dise que tout danger est écarté et qu'il n'est plus nécessaire de prendre des précautions. Les recommandations sont toujours les mêmes, et elles doivent être faites sans relâche à la télévision et à la radio. On a plutôt l'impression que c'est vers la politique que l'attention du public va se tourner à présent. Le verrouillage organisé par le pouvoir dans ce domaine engendre un certain malaise, mais l'opinion semble résignée.

Les citoyens paraissent beaucoup plus préoccupés par leur lutte pour la survie. Les sénatoriales se trouvent en ligne de mire des membres de la majorité présidentielle, mais elles ne suscitent aucun regain d'intérêt chez le public. La vie a déjà repris son cours normal, mais tout le monde doit garder à l'esprit que le danger de la Covid-19 n'est pas écarté. Il faut être conscient de la présence du virus qui rôde toujours.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.