Angola: Le Gouvernement présente une stratégie de lutte contre la violence faite aux enfants

Luanda — Le ministère de la Famille et de la Promotion de la Femme (MASFAMU) a présenté récemment la proposition de stratégie nationale de prévention et de lutte contre la violence envers les enfants et le plan stratégique national pour la période 2020-2025.

La stratégie vise à identifier les domaines et les priorités d'intervention et à créer des mécanismes de coordination pour adopter des politiques, fixer des objectifs et des cibles, ainsi que réaliser des actions articulées durables pour prévenir et combattre les différentes formes et manifestations de violence contre l'enfant.

Le MASFAMU prévoit collecter les contributions des acteurs qui intègrent les systèmes provinciaux et municipaux de protection de l'enfant.

La stratégie concerne les secteurs de la santé, de l'éducation, de l'administration du territoire, de l'intérieur et autres, dont les actions visent la protection de l'enfant.

Les données disponibles indiquent que l'Institut National de l'Enfant (INAC - sigle en portugais) a enregistré, entre janvier et août de cette année, plus de deux mille cas de violence contre l'enfant dans tout le pays.

Entre juin et août, la ligne d'accueil dénonciation de la violence contre l'enfant (SOS - Enfant), qui fonctionne via le terminal téléphonique 15015, a reçu 42.067 rapports de cas de violence contre l'enfant.

Sur ce nombre, 575 sont des cas de dénonciations d'abus sexuels sur mineurs, qui ont déjà été signalés aux autorités des municipalités où ils vivent.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.