Cote d'Ivoire: Taekwondo - Un vaste examen de passage de grades à la Fédération

18 Octobre 2020

La communauté de taekwondo-in de Côte d'Ivoire veut entrer dans la nouvelle année avec de nouveaux gradés. En tout cas, pour tous les pratiquants qui aspirent à la ceinture noire 1ère, 2e, 3e et 4e dan, au titre de la saison 2019-2020, la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) les invite à préparer leur dossier.

L'examen aura lieu les 12 et 13 décembre. Mais avant, chaque prétendant devra passer la visite médicale, selon un chronogramme établi par la Commission médicale fédérale.

A travers une note communiquée aux différentes Ligues et aux maîtres de salle du pays, l'ordre de passage des candidats de la zone d'Abidjan, de Grand-Bassam, d'Agboville et d'Abengourou, c'est du 9 au 27 novembre. Les prétendants de l'intérieur du pays devront s'en remettre à leurs Ligues respectives.

La fédération leur propose de choisir entre les 14-15 novembre, les 21-22 novembre ou les 28-29 novembre pour se présenter aux médecins de la Fitkd. Ensuite, ils devront s'inscrire pour les stages de formation et de préparation.

Des étapes qui seront sanctionnées par une soutenance de mémoire devant un jury. « Les inscriptions aux stages peuvent se faire auprès du secrétariat général de la fédération par les Ligues, sur présentation des passeports de taekwondo-in des postulants, avec un droit de participation de 10 000 FCfa », souligne le courrier de la fédération.

Les dossiers reçus pour ce passage de grades seront étudiés entre le 23 et le 27 novembre, avant leur validation. Les candidats aux grades de ceinture noire 5e dan et 6e dan doivent attendre que leur tour soit déterminé par le Kukkiwon.

Cependant, le bureau technique de la Fitkd va initier des stages de préparation et de mise à niveau pour les éventuels candidats.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.