Congo-Kinshasa: Cour Constitutionnelle - Félix Tshisekedi fonce !

Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Cours Constitutionnelle de la RDC

Le dossier concernant la prestation de serment de nouveaux juges de la Cour Constitutionnelle prend une nouvelle dynamique. Vendredi 16 octobre dernier, le Président de la République a annoncé au Conseil des Ministres réuni pour la 53ème fois que les nouveaux juges, récemment nommés, prêteront dans les jours qui viennent, leur serment conformément à l'article 10 de la Loi n°13/026 du 15 octobre 2013 portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle.

A cet effet, selon le compte-rendu de cette séance de travail livré par le porte-parole du Gouvernement, le Conseil des Ministres a chargé le Premier Ministre ainsi que le Ministre en charge des Relations avec le Parlement de prendre toutes les dispositions pour que le protocole d'Etat organise correctement la cérémonie de cette prestation de serment qui doit intervenir dans les prochains jours.

Retenons, par ailleurs, que les dernières nominations dont il est question ont été sérieusement critiquées dans l'opinion nationale du fait qu'elles auraient violé certaines dispositions des textes légaux. Depuis, les institutions Parlement et président de la République se regardent en chiens de faïences. Les présidents respectifs de deux chambres du Parlement reçus la semaine dernière par le chef de l'Etat, ont réaffirmé leur attachement au respect des textes et de la loi. Le lendemain, le président a.i du Conseil supérieur de la Magistrature s'est rangé du côté de Félix Tshisekedi, soutenant le fait que les nouveaux juges nommés à la Cour Constitutionnelle pouvaient bel et bien prêter serment, de manière légale.

Ce bras de fer qui tombe avec la rentrée judiciaire n'est pas du genre à permettre le bon fonctionnement des institutions, et par conséquent, celui du pays.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.