Afrique Centrale: Le président de la CEEAC défend la construction de destinations communes

Luanda — Le président par intérim de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), Ali Bongo, a déclaré, dimanche, que la seule manière de rendre effective l'intégration du bloc régional est de promouvoir la construction d'une communauté de "destinations unies" pour les peuples.

S'exprimant à l'occasion de la commémoration de la première édition de la Journée de l'intégration de l'Afrique Centrale, sous le thème: "La CEEAC au carrefour de l'intégration de l'Afrique Centrale", Ali Bongo a souligné que cette première célébration devrait conduire les Etats à s'engager dans programmes et projets qui permettront une intégration régionale efficace.

Il a exhorté les peuples d'Afrique centrale, en particulier les jeunes, à s'approprier les valeurs qui ont guidé la création de la communauté, "parce que pour moi, elles sont le ferment de la citoyenneté communautaire", a-t-il indiqué. Dans cette perspective, il a demandé à la Commission de la CEEAC de travailler à la matérialisation de la devise et de l'hymne de la Communauté.

«Lorsque nous célébrons le premier jour de l'intégration régionale, nous devons plus que jamais garder à l'esprit notre volonté de faire de la CEEAC une zone de paix, de prospérité et de solidarité», a souligné le Président du Gabon.

À la fin de son discours, il a rendu hommage aux pères fondateurs de la communauté, dont la vision politique a permis de disposer de cet important instrument de développement qu'est la CEEAC.

Le Traité instituant la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) a été signé le 18 octobre 1983 à Libreville (Gabon).

L'objectif des pays fondateurs était de promouvoir et de renforcer la coopération harmonieuse et le développement dynamique et équilibré des États de l'Afrique centrale, afin d'améliorer les conditions de vie et le bien-être des citoyens des États membres.

A La Une: Afrique Centrale

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.