Congo-Kinshasa: L'ex-chef de guerre Gédéon Kyungu Mutanga réapparaît dans une vidéo

En RDC, une vidéo présentant Gédéon Kyungu Mutanga postée dans la nuit de samedi à dimanche 18 octobre, fait sensation. Six mois après qu'il a disparu de la circulation, Gédéon appelle à la réunification des quatre provinces issues de l'ex-Katanga. Son entourage ainsi que des sources sécuritaires assurent que la vidéo est authentique.

La vidéo montre Gédéon Kyungu Mutanga assis à ses côtés, le drapeau tricolore rouge-vert-blanc frappé de trois croix, l'emblème adopté par l'État sécessionniste du Katanga en juillet 1960. « Nkambo », comme il se surnomme, ou l'ancêtre (en kiluba du Katanga) affirme « être officiellement à Lubumbashi » car, dit-il, « les gens me cherchent ailleurs et m'accusent de n'importe quoi pendant que je cherche quelque chose de très important : c'est l'indépendance du Katanga », ajoute le leader des Bakata Katanga.

Ce message vidéo intervient au moment où circulent à Lubumbashi des rumeurs persistantes sur l'imminence de nouvelles incursions de miliciens dans la capitale cuprifère. Cette année, deux incursions ont déjà eu lieu dans le Grand Katanga au mois de mars et de septembre. À chaque fois, la répression a été sanglante.

Les autorités du Haut-Katanga assurent avoir relancé les poursuites contre Gédéon Kyungu Mutanga, disparu de la circulation depuis six mois, après des années passées en liberté à Lubumbashi. Une source sécuritaire interrogée à Kinshasa doute fortement, de son côté, que le leader des Bakata Katanga se trouve effectivement dans la capitale cuprifère.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.