Egypte: La ministre de la Coopération Internationale et la directrice régionale du FIDA examinent des voies vers une agriculture résiliente au climat et durable

La ministre de la Coopération Internationale et la directrice régionale du FIDA examinent des voies vers une agriculture résiliente au climat et durable

La Ministre de la coopération internationale, Mme Rania Al-Machate, s'est réunie avec la directrice régionale pour le Proche-Orient, l'Afrique du Nord et l'Europe au Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies, Mme Dina Saleh, pour discuter de projets en expansion et en décrivant les futurs domaines de coopération pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et soutenir des moyens de subsistance résilients.

La ministre a noté que les projets s'aligneront sur les principes de diplomatie économique du ministère pour renforcer les « partenariats mondiaux pour un développement efficace ».

Ces principes comprennent : l'organisation régulière de plates-formes multipartites pour garantir que tous les projets entre partenaires de développement sont rationalisés et efficacement coordonnés ; en adoptant un partenariat mondial cohérent Narrative People & Projects & Purpose (P & P & P) ; et mise en correspondance du financement de l'APD et des ODD pour tous les projets avec des partenaires de développement multilatéraux et bilatéraux« Les projets visent principalement à renforcer les capacités des agriculteurs égyptiens et à améliorer leur accès aux connaissances, aux financements et aux marchés, ainsi qu'à soutenir les microentreprises et les pratiques agricoles modernes et intelligentes face au climat.

L'inclusion des femmes et des jeunes est également une priorité pour assurer la durabilité des communautés », a ajouté la ministre.Al-Machate a noté que la coopération entre l'Égypte et le Fonds international de développement agricole (FIDA) a atteint 1,1 milliard de dollars, avec 14 projets mis en œuvre qui ont aidé plus de sept millions de résidents ruraux.Depuis le début de la pandémie, le ministère a organisé des plateformes multipartites régulières pour coordonner les efforts en matière de sécurité alimentaire et discuter des domaines prioritaires et du soutien nécessaire.Pour sa part, la Directrice régionale pour le Proche-Orient, l'Afrique du Nord et l'Europe au Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies, Mme Dina Saleh, a affirmé que le Fonds était prêt à fournir tous les aspects de son soutien au gouvernement égyptien pour atténuer l'impact négatif de la pandémie du COVID-19 sur le secteur agricole.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a investi un total de 392,7 millions de dollars dans des programmes et projets liés au développement agricole en Égypte depuis 1979, parmi les projets les plus importants, le West Nubaria Rural Development Project, Sohag Rural Development Project, Upper Projet de développement rural en Égypte, projet d'intensification de la production agricole, projet de développement rural de Fayoum et projet de développement rural de Minya, ainsi que projet de règlement de West Beheira.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.