Afrique: Affaire Sankara - Ça avance au Burkina, ça traîne en France...

19 Octobre 2020

Plus d'une dizaine de personnes, dont Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré, vont être jugées selon les cas, d'attentat à la sûreté de l'État, de complicité d'attentat à la sûreté de l' État, d'assassinat et de complicité d'assassinat, de recel de cadavre, de faux en écriture publique et de subordination de témoins .

A détour d'une question d'un journaliste de RFI , nos apprenons aussi, (voir  qu'à ce jour la France n'aurait toujours pas livré le 3e lot d'archives promis par la France et que « les parties civiles sont déçues ».

Le 28 novembre 2017, lors de son voyage au Burkina, il y a déjà donc 3 ans, le Président Emmanuel Macron avait promis devant un parterre d'étudiants en ces termes : « J'ai pris la décision que tous les documents produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat, ... couvertes par le secret national soient déclassifiés et consultés en réponse aux demandes de la justice burkinabè »,

Ainsi, alors qu'à l'approche du 15 octobre différentes voix se sont élevées au Burkina pour se plaindre de la lenteur de la justice, il apparait que les retards dans l'ouverture du procès proviendraient donc de la lenteur de la France.

Notre réseau s'élève vigoureusement contre ces retards. Nous exigeons du gouvernement français qu'il envoie sans tarder ce 3e lot.

Nous prenons d'ores et déjà nos dispositions pour que certains députés interpellent le gouvernement afin que celui-ci s'explique sur ce retard et nous exigeons qu'il prenne ses dispositions pour que le troisième lot parvienne rapidement au Burkina Faso.

Nous nous inquiétons à l'idée que le procès se tienne sans la présence de Blaise Compaoré. En conséquence, nous appelons les forces démocratiques de Côte d'Ivoire à exiger de leur gouvernement l'extradition effective de Blaise Compaoré.

A Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Banfora, Dakar, Barcelone, Turin, Ottawa, Toronto, Paris, Bagnolet, Ajaccio, Marseille, Nîmes, Montpellier,

Le réseau international Justice pour Sankara justice pour l'Afrique.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.