Namibie: Vilio H. Hifindaka souligne l'importance des projets réalisés

Le tout premier ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Namibie, Vilio Hanooshike Hifindaka, est allé faire ses adieux, le 17 octobre, au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso.

Après s'être entretenu avec le ministre Jean-Claude Gakosso, le diplomate namibien a fait, devant la presse, le point de la coopération entre son pays et le Congo, notamment, sur les projets réalisés ces dernières années dans les domaines suivants : politique, économie, formation, éducation etc.

« Au plan politique et diplomatique, le Congo et la Namibie entretiennent d'excellentes relations amplifiées par des visites réciproques au haut sommet de l'Etat. Ces différentes visites démontrent la bonne santé de la coopération politique entre les deux pays », a rappelé Vilio H. Hifindaka.

Sur le plan économique, ce dernier a rappelé la campagne de sensibilisation organisée par l'ambassade, portant sur les opportunités en Namibie ainsi que la visite de travail en Namibie des chefs d'entreprises congolaises. Du côté namibien, une trentaine des chefs d'entreprises ont également visité le Congo. « Tous s'intéressent à l'agriculture, au bois, au mine, au tourisme, à l'hôtellerie etc. Et de nombreux accords ont été signés », a-t-il précisé.

Tout comme le Congo, l'économie namibienne est fortement dépendante des ressources du sous-sol. Les deux économies disposent d'énormes débouchés encore inexploités, notamment dans le secteur artisanal.

« Nous avons vu les intérêts portés par des hommes d'affaires congolais dans le cadre de l'importation du poisson en Namibie. Aujourd'hui, toutes les conditions sont en préparation pour qu'ils se lancent dans ce domaine », a annoncé l'ambassadeur.

Vilio H. Hifindaka a également souligné que l'une des principales réalisations est sa nomination en tant que premier ambassadeur résident de la Namibie au Congo. « Nous comptons cela comme succès d'avoir établi une représentation de la Namibie au Congo. Ce geste servira de pont entre les gouvernements et les peuples des deux pays », a dit l'ambassadeur namibien.

Il a aussi rappelé la visite des Namibiens au Congo et vice-versa. Ajouter à cela certains étudiants congolais qui vont poursuivre leur scolarité en Namibie, et d'autres qui y vont pour des soins médicaux, des vacances et autres raisons.

Dans le domaine éducatif, l'école inter-Etats de Loudima, dans le département de la Bouenza, a-t-il rappelé, « est le symbole de l'amitié entre les deux peuples ». Le site de cette école polytechnique n'est autre que l'ancien camp de la South west african peoples's organisation (Swapo), où s'organisaient les combattants de la libération de la Namibie et de l'Afrique australe.

Rappelons qu'il y a quelques années, les chefs d'Etat des deux pays avaient décidé de transformer ce centre en un institut de formation des élites. L'établissement forme dans plusieurs métiers : bâtiment, mécanique, électricité, maçonnerie, agriculture, coiffure, couture, boulangerie...

« L'école de formation de Loudima est tout à fait unique en Afrique, où Anglophones et Francophones suivent une formation technique et professionnelle », a relevé le diplomate Namibien.

Dans les prochains jours, l'ambassadeur de la République de Namibie qui quitte le Congo, après avoir exercé ses fonctions diplomatiques pendant six ans, ira également faire ses adieux au président de la République, Denis Sassou N'Guesso.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.