Congo-Kinshasa: Bruno Miteyo, nouveau chef de la Maison Civile du Chef de l'Etat

19 Octobre 2020

Bruno Miteyo Nyenge est le nouveau Chef de la Maison Civile du Chef de l'Etat. L'ordonnance de sa nomination a été rendue publique hier dimanche 18 octobre 2020, dans la soirée. Il remplace à ce poste Mgr Gérard Mulumba, décédé en avril dernier, en pleine période de l'état d'urgence sanitaire.

Ci-dessous, la biographie de l'heureux promu.

Brève présentation de Dr Bruno Miteyo Nyenge

1. Identité, études et fonctions actuelles

Bruno Miteyo Nyenge, né à Likasi le 10 juillet 1954, est Docteur en médecine vétérinaire de l'Université de Lubumbashi (1980) et détenteur d'un Master en Gestion et Droit de l'Entreprise, Option Finances et Banques, de l'Université de Liège (ULG, 2017) et de l'Institut Supérieur de Commerce de Kinshasa (ISC, 2017). Il est marié et père de trois enfants.

Actuellement Président de l'Ordre des Médecins Vétérinaires de la République Démocratique du Congo, Coordonnateur national du Service National de Promotion de l'Elevage Familial et des Intrants Connexes (SENAPEFIC) au Ministère de Pêche et Elevage, Membre des Conseils d'Administration de l'Université Loyola du Congo (ULC) des Pères Jésuites et de la 1ère Association Panafricaine des Ordres Nationaux des Médecins Vétérinaires, il est aussi Consultant en questions stratégiques et de développement socioéconomique.

Il est également Chargé des cours à la Faculté de Médecine Vétérinaire de l'Université Pédagogique Nationale et à l'Institut Supérieur Pédagogique de Ngandajika.

2. Une expérience managériale éprouvée

Jouissant d'une expérience managériale avérée aussi bien sur le plan national que continental et international, il a notamment été tour à tour, sur le plan national : Directeur Général de la Société de Microfinance « IFOD » (2014 à 2018), Directeur national Adjoint (2000 à 2008) puis Directeur national de la Caritas Congo ASBL regroupant les 47 Caritas provinciales du pays pour la coordination des Œuvres de santé (Hôpitaux, etc.), des Infrastructures de développement et des situations d'Urgences Humanitaires (2008 à 2017), Directeur de la Caritas Provinciale du Sud-Kivu (1994 à 2000) et Directeur Général des Usines de Fabrication d'Huiles d'Arachides et de Décorticage de Riz à Kiringye dans la Plaine de la Ruzizi (Uvira) au Sud-Kivu (1981 à 1993). Ces fonctions lui ont permis d'acquérir une large connaissance de la RDC notamment des réalités et problèmes du Congo profond.

Au niveau continental, il a notamment exercé les fonctions de Coordinateur des Urgences (2007 à 2011) puis Vice-président (2008 à 2013) de Caritas Africa regroupant les 46 Caritas nationales d'Afrique, Expert désigné du SCEAM (Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et de Madagascar) dans la lutte contre le VIH et le SIDA (2007 à 2011) et Coordinateur des Caritas nationales de la Zone ACEAC regroupant le Burundi, le Rwanda et la RD Congo (2015 à 2017). Il jouit ainsi d'une connaissance et d'une expérience multiformes dans la collaboration avec les partenaires techniques et financiers internationaux.

3. Un engagement social concret en faveur des populations congolaises

Plusieurs initiatives et conférences de plaidoyer en faveur de la paix et du développement de la RDC ont été entreprises par lui en qualité de membre influent de la société civile congolaise pour laquelle il a aussi été Président du Conseil Régional des Organisations Non Gouvernementales de Développement (CRONGD) de la Société Civile de la Province du Sud-Kivu (1992 à 1996) et Membre du Conseil d'Administration de Caritas Internationalis ayant son siège au Vatican à Rome pour la coordination de toutes les Caritas du monde (2007 à 2011).

Très engagé pour le bien-être socioéconomique de ses concitoyens, il est promoteur de certaines œuvres sociales dont un Hôpital Général de Référence moderne et une Organisation Non Gouvernementale de Développement avec plusieurs actions sociales pour les populations locales, basés dans la Province de la Lomami.

4. Son combat politique est d'abord pour les sans-voix et ni droit

Toujours préoccupé par l'avènement de l'Etat de droit en RDC, il s'est engagé au sein de l'UDPS et l'a soutenu à travers de multiples actions. Son combat politique actuel vise particulièrement le recouvrement des droits et de la dignité humaine de tous ses compatriotes ainsi que l'instauration d'un Etat véritablement démocratique où les politiques définies et les actions mises en œuvre bénéficient effectivement à ses populations.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.