Cote d'Ivoire: Un mort et des blessés lors d'une manifestation anti-troisième mandat

Ils ont promis de revivre en paix, comme par le passé.
19 Octobre 2020

Le pire jusque-là craint se dessine en Côte d’Ivoire. La population compte ses morts à cause des manifestations contre un troisième mandat du président sortant, M. Alassane Dramane Ouattara.

Les médiats internationaux qui ont relayé l’information font état d’un mort et plusieurs blessés à la suite de confrontations entre forces de l’ordre et partisans de l’opposition au régime de Alassane Ouattara.

Les opposants du troisième mandat en Côte d’Ivoire continuent ainsi de compter leurs morts. Selon la presse étrangère établie à Abidjan des manifestations survenues dans la matinée de ce lundi 19 octobre ont occasionné un mort, des blessés graves et plusieurs arrestations.

Cette montée d’adrénaline était très prévisible sur les côtes de la Lagune Ebrié. Opposition comme coalition de partis au pouvoir campent sur leur position.

Un état de fait qui rend difficile la mission que mène la CEDEAO dans ce pays pour tenter une médiation.

Ce mort de plus ne fait qu’allonger une liste macabre issue d’une crise latente pré-électorale. Déjà, la presse fait état des morts enregistrés le mercredi 12 août à la suite de manifestation à Daoukro, village de Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, pour la même cause.

 

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.