Gambie: Réouverture des frontières terrestres et maritimes - Adama Barrow décrète le déconfinement total !

19 Octobre 2020

Dans un communiqué rendu public vendredi 16 octobre dernier, le président de la République de Gambie, Adama Barrow, a décidé de lever toutes les mesures de restriction sur les trafics routier et maritime sur ses frontières.

"Excellency president Adama Barrow, is pleased to declare all land and sea borders of the Gambia open with immediate effect", lit-on dans ce communiqué.

Effet immédiat donc de cette décision qui vient sans doute assouvir la demande pressante des usagers de la transgambienne, astreints de faire le contournement via Tambacounda depuis le 19 mai dernier, date de la fermeture des frontières gambiennes en raison, précise le communiqué, de la propagation de la maladie à coronavirus.

Le président gambien est manifestement décidé à poursuivre le déconfinement puisque dans ce même communiqué, Adama Barrow annonce également la réouverture des bars, dancing et autres casinos.

Toutefois, la vigilance doit être de rigueur aussi bien pour les agents en charge du contrôle sanitaire que des usagers eux-mêmes en transit au pays de Barrow.

Il s'agit notamment du respect des mesures barrières comme le port des masques, le lavage systématique des mains, entre autres.

A La Une: Gambie

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.