Ile Maurice: Air Mauritius - L'A350 cloué au sol une nouvelle fois

La desserte entre Plaisance et Charles de Gaulle était jusqu'ici assurée par les appareils A350 d'Air Mauritius (MK). Or, il s'avère que ce sont dorénavant les A330 Neo qui opèrent sur cette ligne. De sources concordantes, cela est dû au transport de fret. Elles expliquent qu'il y a actuellement un besoin de transporter du fret de l'Inde. Le rapatriement du fret était effectué par des A340 mais ces appareils ont été mis en vente et les pilotes sont en congé sans solde depuis six mois.

La décision a ainsi été prise d'utiliser l'A350 pour ces opérations. Mais il nous revient que MK n'a pu effectuer le rapatriement car l'A350 n'a pas la même capacité de stockage en soute que l'A340. L'appareil est depuis cloué au sol.

Ce n'est pas la première fois que l'A350 se retrouve dans une telle situation. Ces appareils étaient cloués au sol après que MK s'est retrouvée en administration volontaire. Lors de la conférence de presse du 1er juin, l'administrateur Sattar Hajee Abdoula avait expliqué qu'il y avait un risque que les avions achetés en lease soient saisis. Et que seuls les A340 qui appartiennent à la compagnie nationale d'aviation seraient utilisés pour les vols de rapatriement et pour le cargo.

À noter que les quatre A350 et deux A330 Neo sont tous sous leasing, qu'ils soient Financial ou Operational. Le coût de ces leasing revient à Rs 3 milliards par an. Même si ces six avions ne volent pas, MK doit débourser environ Rs 1 milliard par an pour leur entretien et autres dépenses, notamment l'assurance.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.