Algérie: La nouvelle Constitution consacre la protection des droits des enfants contre les différents crimes

Alger — Le conseiller auprès du président de la République chargé du Mouvement associatif et de la Communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane a affirmé lundi à Alger que le projet d'amendement constitutionnel consacrait la place de l'enfance et la protection de ses droits, relevant le rôle pivot de la société civile en tant qu'allié et partenaire des institutions de l'Etat dans la réalisation de ces objectifs.

S'exprimant lors d'un séminaire national sur le rôle de la société civile dans la prévention des crimes commis contre les enfants, organisé par l'Organe national pour la protection et la promotion de l'Enfance (ONPPE) en coordination avec le bureau du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance

"Outre l'arsenal juridique chargé de la protection et la promotion des droits des enfants en Algérie, le projet d'amendement constitutionnel comprend de nouveaux mécanismes à même de renforcer cette place et protéger les enfants contre les différents crimes, et ce dans le souci de réaliser l'intérêt suprême de l'enfant dans le cadre de la constitutionnalisation du rôle de la société civile dans tous domaines en partenariat avec les institutions de l'Etat", a-t-il soutenu.

Rappelant que le Président Tebboune a appelé, lors des différents conseils de ministres, à l'impératif durcissement des peines relatives aux crimes commis contre les enfants, notamment ceux ayant trait à l'enlèvement, M. Berramdane a souligné le rôle axial des associations de la société civile dans la prévention contre les différentes violations commises contre les enfants et leur contribution, aux côtés des organes de l'Etat, dans l'action préventive de sensibilisation.

"Parmi les préoccupations majeures de la société dans le présent et le futur figurent la protection des enfants et les conditions de leur prise en charge et leur scolarité en puisant des valeurs communautaires saines, et ce quand bien même la loi prend en charge une partie de la protection des enfants, la société civile et les associations, notamment les associations et les organisations chargés des questions de l'enfance et de leur accompagnement, ont un rôle important dans la protection et la sensibilisation", a-t-il dit.

Et d'ajouter "le président de la République a appelé, dans ce sens, les organes de l'Etat et du Gouvernement, à associer, lors de l'élaboration des projets de lois relatives à la protection et la prise en charge des enfants, les associations de la société civile, et à coordonner avec elles lors de la mise en place des programmes et stratégies afin de parvenir à un meilleur environnement social".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.