Maroc: La cybersécurité, un pilier fondateur pour réussir la transition digitale

La cybersécurité est un prérequis essentiel et un pilier fondateur pour réussir la transformation digitale des entreprises, des administrations publiques et du secteur bancaire, a souligné, jeudi, Nawfal Saoud, Regional sales manager à Dell en charge de la division de la protection des données.

S'exprimant lors d'un webinaire tenu sous le thème "Continuité des activités à l'heure de la digitalisation: Enjeux de la protection des données", M. Saoud a mis en avant la nécessité de promouvoir la cybersécurité auprès des entreprises et établissements publics afin d'assurer la continuité de leurs services. La crise économique liée à la Covid-19 a agi comme un accélérateur de la numérisation des entreprises, a-t-il fait observer, soulignant qu'avec l'effervescence digitale engendrée par cette crise, ces institutions sont plus que jamais exposées à des risques et des attaques de différents types, rapporte la MAP.

La protection des données demeure ainsi un enjeu stratégique et un impératif pour la continuité des activités des différentes entités économiques, a-t-il noté, précisant que pour pouvoir assurer cette transformation, il convient de mettre en place trois éléments, à savoir les process, la technologie et les ressources humaines compétentes. Pour sa part, le directeur général en charge du support et technologies à Al Barid Bank, M'hamed El Moussaoui, a fait savoir que le modèle de plan de continuité des activités (PCA) est un outil utilisé par les responsables PCA et les équipes de la sécurité informatique pour définir des stratégies à même de maintenir les entreprises opérationnelles, dans un contexte d'urgence et de situations de crises extrêmes.

Il a également affirmé qu'un travail énorme a été fait au niveau de la réglementation régissant la cybersécurité au Maroc, qui est un enjeu majeur pour accompagner la transformation digitale des entreprises, particulièrement des banques, notant que la récente loi relative à la cybersécurité s'assigne pour objectifs de faire face à la cybercriminalité tout en définissant clairement le champ d'application et le mode de gouvernance de la sécurité informatique appliquée par l'Etat.

De son côté, le responsable de la sécurité des systèmes d'information chez Wafa Assurance, Hassan Moussafir, a mis en exergue l'importance de la sécurité informatique dans les entreprises, rappelant à cet égard l'existence d'entités de piratage informatique qui opèrent dans le cyberspace décelant toute faille de sécurité dans les réseaux, à l'insu des directions des systèmes d'information. "Les risques consécutifs à un piratage informatique sont considérables, d'autant plus avec le recours au télétravail, où la perte de données sensibles et confidentielles, les pratiques de l'espionnage, ou encore les dysfonctionnements au niveau des sites web des entreprises sont plus qu'envisageables", a-t-il fait remarquer.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.