Algérie: Covid-19 - La DGSN rappelle aux citoyens l'impératif respect des consignes du protocole sanitaire

Alger — La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a rappelé, lundi dans un communiqué, aux citoyens l'impératif de respecter les consignes du protocole sanitaire mis en place pour prévenir la Covid-19 notamment dans les lieux publics.

Chef de la cellule de la communication à la DGSN, le commissaire divisionnaire Laroum Amar a précisé que "la DGSN rappelle aux citoyens, à travers ces canaux de communication, l'impératif respect des mesures et consignes inclues dans le protocole sanitaire mis en place pour prévenir la pandémie du coronavirus, notamment dans les lieux publics qui connaissent un afflux important de citoyens tels que les commerces, restaurants, cafétérias, grands espaces et moyens de transports", a précisé la même source.

Selon M. Laroum, la DGSN "compte énormément sur la conscience et responsabilité des citoyens face aux défis imposés par la crise sanitaire actuelle et les invite à éviter tout laxisme dans les gestes barrières et à faire montre de vigilance et de prudence pour préserver la santé publique", préconisant "le jet de passerelles pour davantage d'entraide entre la Police et les citoyens afin de surmonter cette étape", a conclu le communiqué.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.