Guinée: Présidentielle - Heurts à Conakry avant la fin du décompte officiel des voix

Photo d'illustration

En Guinée, la compilation des résultats du premier tour de l'élection présidentielle se poursuit. La Céni a bien rappelé qu'elle était la seule habilitée à proclamer les résultats et mis en garde les candidats, mais malgré cela, des heurts ont éclaté dans la capitale guinéenne après que Cellou Dalein Diallo a revendiqué cet après-midi la victoire.

Du QG du parti dans le quartier de la Minière en proche banlieue de Conakry jusqu'au domicile de Cellou Dalein Diallo, les détonations et les nuages de gaz lacrymogène ont très rapidement couvert les cris de joie et enfumé le cortèges des motos.

Dans les quartiers favorables à l'opposition, les partisans de l'UFDG sont sortis en grand nombre dans les rues. Les gendarmes sont déployés aux principaux carrefours et la situation est tendue par endroits de la fumée s'élève dans le ciel à proximité du rond point Hamdallaye.

Quelques instant plus tôt, le président de l'UFDG, l'opposant Cellou Dalein Diallo annonçait que son propre décompte le donnait vainqueur à l'élection présidentielle.

La Céni « regrette » les déclarations de Diallo

Aucun résultat officiel n'a pourtant été proclamé pour l'instant. La Céni dit « regretter » les déclarations de l'opposant et poursuivre la centralisation les résultats, selon son porte-parole Mamadi 3 Kaba. Elle publiera les résultats provisoires dans les 72 heures suivant la réception du dernier procès-verbal.

La Céni reste la seule institution à proclamer des resultats provisoires.

Mamadi 3 Kaba, porte-parle de la Céni

« Regrets » également du côté du parti au pouvoir dont le chef du groupe parlementaire Aly Kaba dénonce un « acte de provocation ». « Nous avons des institutions républicaines qui sauront réagir » a-t-il déclaré.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.