Afrique de l'Ouest: Cellou Dalein Diallo s'autoproclame vainqueur en Guinée

19 Octobre 2020

La CENI a aussitôt rejeté l'annonce de Cellou Dalein Diallo ce lundi. Les accusations de fraudes s'enchaînent après le vote. Le pouvoir met en garde contre des troubles.

Depuis la clôture des opérations de vote ce dimanche (18.10.2020), une guerre de chiffres s'est installée entre l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et la coalition RPG-Arc-en-ciel au pouvoir. La Commission électorale, quant à elle, rappelle qu'elle est la seule autorité légitime pour la proclamation des résultats.

Vêtu d'un boubou bleu ciel, devant des partisans euphoriques, Cellou Dalein Diallo a pourtant revendiqué ce lundi après-midi (19.10.2020) la victoire "dès le premier tour de la présidentielle".

Scènes de joie à Conakry

"Malgré les anomalies qui ont entaché le scrutin du 18 octobre et au vu des résultats sortis des urnes, je sors victorieux de cette élection", a affirmé l'opposant et candidat de l'UFDG, plus important rival politique du président sortant Alpha Condé, désireux d'obtenir un troisième mandat.

Sa très courte déclaration a été accueillie par des hurlements de joie de ses partisans et les cris de "Cellou président" ou "Victoire méritée", selon des journalistes de l'AFP.

Lire aussi → La société civile en Guinée se veut garante d'un vote réussi

Des Guinéens seraient sortis par centaines le long de l'axe traversant la banlieue de la capitale Conakry pour célébrer ce qu'ils appellent la victoire et voir passer les motos filant à fond de train en actionnant leur klaxon et en se livrant à des acrobaties pour exprimer leur liesse.

Les forces de sécurité en tenue anti-émeute se sont déployées en nombre aux principaux carrefours, faisant usage de gaz lacrymogènes pour disperser les supporters de Cellou Dalein Diallo qui s'étaient rassemblés près de son domicile, selon un photographe de l'AFP.

Réaction de la Commission électorale

Dans le camp au pouvoir les réactions étaient rares dans l'immédiat. L'ex-ministre de la Justice Mamadou Lamine Fofana se dit "vraiment très serein" au micro de la Deutsche Welle.

Les autorités avaient interdit la publication des résultats partiels du vote, outre ceux proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Pour le porte-parole de cette institution, Mamady 3 Kaba, "la Céni est la seule institution habilitée à proclamer les résultats provisoires. Alors un quelconque candidat ou une quelconque entité ne peut se donner le pouvoir de proclamer un résultat provisoire. Lorsque la Céni proclame les résultats provisoires, la loi aménage la procédure à suivre pour les réclamations".

Depuis dimanche, des accusations de fraudes électorales au profit du candidat Alpha Condé circulent. Ousmane Kaba, candidat à la présidentielle joint à Kankan, le plus grand réservoir électoral et fief du candidat Alpha Condé n'y va pas avec le dos de la cuillère.

"Ils ont changé les résultats. C'est le parti au pouvoir avec la complicité de la Céni et les administrateurs territoriaux ! Je vous dis que, jusque dans mon village, ils ont changé les résultats", martèle-t-il.

Inquiètes, les autorités ont mis en garde contre des troubles. Dans un communiqué, le directoire de campagne du RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, accuse l'UFDG de violer les lois électorales.

Le communiqué indique par ailleurs que l'opposant Cellou Dalein Diallo a été battu dans son propre bureau de vote.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.