Afrique: Chine-Afrique - Wang Yi dévoile les acquis des vingt ans de coopération

Dans le cadre de la célébration du 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a publié une réflexion intitulée, « Vingt ans de parcours commun vers de nouveaux succès dans la nouvelle ère ». Dans ce texte, il a passé en revue le développement des relations sino-africaines, et salué la contribution active apportée par cette plate-forme depuis sa création en l'an 2000.

Sur le plan politique, Wang Yi a expliqué comment la Chine et l'Afrique attachent une grande importance à leur partenariat stratégique, à travers, notamment, la participation massive de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement africains aux différents sommets du FCSA (en 2015 à Johannesburg et en 2018 à Beijing). Par ailleurs, la tournée africaine du président Xi Jinping en 2013, et le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la Covid-19, tenu en juin dernier sont venus renforcer cette coopération.

Dans le domaine économique, le ministre chinois a noté des améliorations dans le commerce bilatéral qui s'est élevé à 208,7 milliards de dollars en 2019, soit plus de vingt fois plus qu'en 2000, et que la Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique depuis onze ans. Plus de 3.700 entreprises chinoises font des affaires en Afrique, contribuant ainsi à la croissance économique continue de la région.

Les projets de construction qui bénéficient d'investissements chinois sont parmi des exemples cités de la volonté de la Chine d'aider l'Afrique à développer ses secteurs et infrastructures les plus faibles, et à créer des emplois.

« Sous l'orientation du FCSA, la Chine et l'Afrique ont vu leurs échanges de haut niveau s'intensifier de jour en jour et leur confiance politique mutuelle gagner sans cesse en profondeur », a indiqué le ministre Chinois Wang Yi. Les vingt ans du FCSA ont également été marqués, d'après lui, par des liens plus étroits en matière de coopération culturelle et éducative et des échanges plus fréquents entre les peuples.

Parmi les initiatives qui ont contribué aux « échanges florissants et à l'inspiration mutuelle » entre les deux parties dans différents domaines, le ministre a cité : le Festival de la jeunesse Chine-Afrique, le Forum des think tanks, le projet d'études conjointes et d'échanges, le dialogue de haut niveau Chine-Afrique sur la lutte contre la pauvreté pour la prospérité commune et le China-Africa Press Center qui ont eu de grands succès, et l'inauguration de l'Institut Chine-Afrique.

Solidarité sino-Africaine face à la Covid-19

Le 20e anniversaire du FCSA étant célébré dans une période assez exceptionnelle marquée par la Covid-19, le ministre chinois des Affaires étrangères pense que cette période difficile éprouve particulièrement le renforcement des relations sino-africaines.

« La Chine et l'Afrique se sont battues côte à côte dans les luttes contre le virus Ebola et la Covid-19, et se sont soutenues mutuellement sur les questions touchant à leurs intérêts vitaux et préoccupations majeures respectives. À l'heure actuelle où le virus continue de se propager dans le monde, elles sont toutes les deux confrontées à la mission difficile de vaincre l'épidémie, de stabiliser l'économie et d'assurer le bien-être de la population », a-t-il précisé.

Selon lui, la Chine redoublera d'efforts pour « mettre en œuvre les mesures importantes annoncées par le président Xi Jinping lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la Covid-19 et fera en sorte que les vaccins soient accessibles et abordables le plus tôt possible dans les pays africains ». Et d'ajouter, « la Chine continuera de fournir aux pays africains des matériels médicaux, d'y envoyer des groupes d'experts et de faciliter leurs achats de matériels en Chine, et travaillera activement au lancement des travaux du siège du CDC africain d'ici la fin de l'année ».

En matière de paix et de sécurité, Wang Yi a fait savoir que « leur coopération a gagné en profondeur ». « Elles ont œuvré ensemble pour défendre le multilatéralisme, rejeter l'unilatéralisme et le protectionnisme et préserver fermement l'ordre et le système internationaux centrés sur l'ONU, les cinq principes de la coexistence pacifique et les autres normes fondamentales régissant les relations internationales, apportant ainsi une grande contribution à la préservation des intérêts communs des pays en développement et des intérêts de l'ensemble de la communauté internationale ».

Depuis sa création en 2000, le ministre a expliqué que le Forum sur la coopération sino-africaine a fait beaucoup de chemin dans divers domaines, et que les vingt ans écoulés sont marqués par des engagements communs et des résultats concrets.

« Les relations sino-africaines se sont hissées au niveau de partenariat de type nouveau, puis à celui de partenariat stratégique de type nouveau avant d'être portées aujourd'hui au niveau de partenariat de coopération stratégique globale », a indiqué le ministre Chinois des Affaires étrangères.

Pour Wang Yi, le Forum sur la Coopération sino-africaine constitue une plateforme importante pour le dialogue collectif et un mécanisme efficace pour la coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique. « Le FCSA est désormais un étendard de la coopération Sud-Sud et de la coopération internationale avec l'Afrique ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.