Congo-Brazzaville: Education - Les centres de rescolarisation et d'alphabétisation ouvrent leurs portes

Le directeur de cabinet du ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Adolphe Mbou Maba, a fait la ronde des établissements en charge de l'éducation non formelle, le 19 octobre à Brazzaville, pour constater l'effectivité de la rentrée pédago-andragogique.

Il s'agit notamment des adultes qui reprennent le chemin de l'école pour suivre les cours d'alphabétisation (cours du soir), des enfants ayant abandonné les études, pour de multiples raisons, qui reviennent sur le banc de l'école à un âge avancé en vue d'une rescolarisation car pour la plupart ils ne savent ni lire, ni écrire.

« Aujourd'hui, les élèves ne sont pas aussi nombreux parce que c'est le premier jour. Nous demandons aux parents de venir inscrire les enfants non scolarisés car ils ont le droit de bénéficier de l'éducation comme d'autres enfants du pays », a déclaré le coordonnateur départemental de l'éducation non formelle, Cyr Parfait Babingui, après les descentes réalisées à l'école Angola-Libre (centre de rescolarisation), Loango-Marine et à Mama-Elombé, tous deux centres de rescolarisation et d'alphabétisation.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.