Ile Maurice: CEB - Salaires de Rs 19,6 millions payés à neuf employés suspendus

On savait qu'il existait de drôles de pratiques au Central Electricity Board (CEB), et ce, à tous les niveaux. Le rapport de l'Audit pour 2019 en regorge d'exemples.

Parmi, on apprend que neuf employés suspendus, qui attendaient soit de passer devant un comité disciplinaire, ou un procès en cour, ont reçu leur salaire ainsi que leur boni de fin d'année et leur allocation de transport pendant trois ans pour une somme totale de Rs 19,6 m.

Sommée de s'expliquer, la direction du CEB dit n'avoir aucun contrôle sur les affaires en cour et même sur les comités disciplinaires. Et quid du boni de fin d'année ? La direction dira s'être basée sur des avis légaux en 2018. Et quand l'auditeur revient en 2019 pour faire remarquer - ces bonis ont été payés en 2016, 2017 et 2018 - qu'un avis légal ne peut aller contre la loi, en l'occurrence l'article 31 A (2) de l'Employment Rights Act (ERA), la direction répond que l'avis légal recherché mais sans indiquer de quel 'chambers' il s'agit, avait, en fait, recommandé à la direction d'en décider.

Et le Board a fait comme bon semble, c'est-à-dire qu'il a payé le boni de fin d'année, plus les autres allocations aux employés suspendus, et ce, en violation de l'ERA. Le bureau de l'Audit s'est aussi demandé pourquoi le CEB n'a pas recherché l'avis gratuit du Parquet au lieu d'avoir recours à un cabinet privé. La direction du CEB a omis de donner des explications sur ce point.

Le rapport de l'Audit avait également reproché à la direction du CEB d'avoir transféré justement trois hauts cadres du département de l'audit interne. Depuis bientôt plus de trois ans, ces auditeurs n'ont toujours pas été remplacés. Et pour que ces derniers ne fassent pas de vagues, leur salaire original a été maintenu, même s'ils ont été affectés à des postes de moindre responsabilité.

Dans sa réponse en 2019, la direction du CEB affirme qu'un seul poste a été rempli à la suite de la mise à la retraite d'un des auditeurs internes. Les deux autres postes sont toujours inoccupés.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.