Cote d'Ivoire: Ouragahio - Kpapékou et Kokouézo privés d'eau potable

19 Octobre 2020

Des individus non encore identifiés ont emporté, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, tous les appareils du système de production d'eau potable du village de Kpapékou. Privant ainsi environ 8000 habitants de cette localité et de Kokouézo d'eau potable.

Selon Affi Achima Jérôme, le technicien représentant la Sodeci et en charge des ouvrages et des installations électriques de cette société à Kpapékou, il s'agit d'une armoire de production qui regroupe plusieurs appareils dont l'un travaille avec le flotteur qui se trouve dans le château d'eau.

Le rôle de ce flotteur est de demander automatiquement à la pompe de refouler de l'eau dans le château quand il est vide. Quand le château est plein, le même flotteur lui intime l'ordre d'arrêter la pompe.

Les voleurs sont également partis avec la pompe doseur. Celle-là même qui sert à préparer les produits pour lutter de façon efficace contre tout corps étranger présent dans l'eau de consommation et le neutraliser.

"Même si l'eau que l'on consomme à Kpapékou vient d'une nappe souterraine située à environ 100 mètres de profondeur, elle a toujours besoin, ne serait-ce que de chlore pour la rendre pure", a-t-il précisé.

L'agitateur, cet instrument qui mélange les produits à injecter dans l'eau pour la débarrasser de toute impureté, a été le troisième appareil dont se sont emparés les malfrats.

Affi Achima a dit que ces voleurs sont des professionnels, parce qu'ils ont pu facilement isoler des appareils qui fonctionnent avec du courant alternatif de 480 volts en sectionnant tous les câbles reliés à la basse tension.

La brigade de gendarmerie de Ouragahio est arrivée sur les lieux pour le constat d'usage.

Elle a ouvert une enquête pour mettre le grappin sur les auteurs de cet acte. Pour l'heure, ce sont des camions citernes qui ravitaillent les populations en eau potable.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.