Afrique: Affaires - Des échanges pour faciliter l'installation des investisseurs belges au Congo

La Chambre de commerce de Brazzaville et l'ambassade de Belgique s'activent à préparer l'arrivée des hommes d'affaires belges, un an après leur première mission économique en octobre 2019 à Pointe-Noire et à Brazzaville.

L'installation des entreprises belges au Congo a été cœur d'une rencontre, le 19 octobre, entre le président de la Chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture et des métiers de Brazzaville, Paul Obambi, et le chargé d'Affaires en pied, Jean-Paul Charlier. Les deux hommes ont convenu d'établir un calendrier en vue d'assurer le suivi concret de la mission économique de ces hommes d'affaires et de faciliter leur installation.

En effet, au cours de leur séjour dans le pays, les hommes d'affaires belges et leurs homologues congolais avaient exprimé leur intention d'investir dans des secteurs à fort impact socio-économique. Ils ont ciblé principalement l'agriculture et la planification agricole ; l'élevage à travers la transformation de la viande ; le bois ; l'énergie ; le numérique ; la logistique ; le tourisme ; les transports dont la voie fluviale Pointe-Noire- Bangui, le traitement des déchets ; la formation et la santé.

L'ambassade de Belge s'est alors engagée à jouer le rôle de facilitateur. « Je suis venu pour parler du suivi de cette mission économique, autrement dit, pour voir comment envisager une mission retour à travers une réunion d'évaluation et de perspectives. Notre contribution consiste à recontacter et à réunir les hommes d'affaires qui étaient venus. Nous allons les rappeler pour faire le point de leurs besoins et relancer tout ce qui avait été fait à l'occasion de cette mission », a assuré le chargé d'Affaires en pied, Jean-Paul Charlier.

L'un des points cruciaux soulevés lors de la mission éclair d'octobre 2019 porte sur l'amélioration du climat des affaires. Le président de la Chambre de commerce de Brazzaville, Paul Obambi, affirme que des efforts dans ce sens ont été faits. « Nous avions préparé ensemble une grande mission des entreprises belges au Congo Brazzaville qui a été un grand succès en termes organisationnel et d'objectif pour chacun des chefs d'entreprise. Certains d'entre eux étaient même restés à Brazzaville au-delà de leurs séjours, cela traduit l'appétit des entreprises belges pour le Congo », a-t- il estimé.

À noter que les relations économiques et commerciales entre la Belgique et le Congo pèsent à peine deux cents millions d'euros par an : soit cent cinquante millions pour l'exportation des biens de la Belgique vers le Congo et cinquante millions pour l'exportation des marchandises du Congo vers la Belgique. Actuellement, le stock des exportations belges est constitué de matériel de transport, d'engins mécaniques, de produits chimiques, tandis que le Congo exporte vers la Belgique essentiellement des hydrocarbures et du bois.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.