Congo-Brazzaville: Formation qualifiante - Des jeunes édifés sur les techniques d'embauche et de création d'une micro-entreprise

L'Association mateya de l'information et de la communication pour le développement (Amicod) a procédé, le 17 octobre à Brazzaville, à la formation de plus de quinze mille jeunes aux techniques de recherche de l'emploi salarié et à la création d'une micro-entreprise.

L'expertise de cette organisation de la société civile a été sollicitée par le ministère de l'Enseignement technique qui collabore avec le Projet de développement des compétences pour l'employabilité (Pdce) ayant pour bailleur la Banque mondiale.

Ces jeunes ayant une qualification dans de différents métiers du secteur informel se forment par petit groupe et s'efforcent à formaliser leur secteur d'activité.

Sur l'emploi salarié, au cours de ce stage de formation, ces apprenants seront recyclés sur les techniques d'embauche, d'écriture d'une lettre de motivation et autres. Par contre sur la création d'une micro-entreprise, ils apprendront les outils de démarches administratives, la conception de projet de financement et la possession d'un plan d'affaires à la création.

« Plusieurs de ces procédures affectent ces jeunes à formaliser leurs petites et moyennes entreprises informelles. La gestion du budget d'une entreprise c'est-à-dire faire la différence de mes avoirs et celles de l'entreprise, la gestion du registre de recettes et dépenses ainsi que la prévention d'un budget annuel, la gestion marketing et de la publicité », a expliqué Joseph Essono Awono, l'un des stagiaires.

En outre, le paiement des taxes, les coûts d'enregistrement, l'affiliation à une organisation ainsi que la mutualisation des initiatives et l'ignorance des procédures ont un effet négatif sur la disposition de ces futurs managers pour formaliser leurs entreprises.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.