Algérie: L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"

Alger — L'adoption de la nouvelle Constitution, proposée au référendum le 1er novembre prochain, contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie qui répond aux aspirations du peuple, ont soutenu mardi les animateurs de la campagne d'explication et de sensibilisation sur le projet d'amendement de la Constitution, au 14ème jour de cette campagne.

Le prochain référendum populaire sur le projet d'amendement de la Constitution constitue une "étape importante" sur la voie de l'édification de l'Algérie nouvelle et du développement socio-économique, des objectifs dont la concrétisation nécessite "impérativement" l'instauration de la paix et la stabilité, a affirmé le général de corps d'armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) lors d'une visite de travail et d'inspection en 3ème Région militaire à Bechar.

Depuis Relizane, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi, a soutenu que la nouvelle Constitution " vient concrétiser la volonté du peuple d'aller vers un changement" et qu'elle "ouvre la voie aux jeunes pour une participation effective dans la vie politique".

Il a affirmé que la Constitution révisée permettra également " la participation de la société civile à la lutte contre la corruption", saluantla création d'un observatoire national de la société civile.

A Tlemcen, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou a estimé que le projet de révision de la Constitution ouvrira la voie à l'édification d'une Algérie nouvelle, développée et prospère, soulignant que "les couches vulnérables, les personnes aux besoins spécifiques et les enfants bénéficient d'une attention particulière dans le nouveau document".

Elle a appelé les Algériens à se rendre en masse aux urnes, le jour du référendum, pour voter en faveur de la nouvelle Constitution.

Le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, a soutenu, quant à lui, que le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles.

S'exprimant lors d'une réunion avec les directeurs de l'Energie des wilayas, M. Attar a appelé les cadres du secteur à participer au référendum du 1er novembre, soutenant que le projet de la nouvelle Constitution consacre plusieurs articles à la préservation de la souveraineté de l'Etat sur les ressources naturelles nationales.

Il a cité, à ce propos, l'article 14 qui stipule que "la souveraineté de l'Etat s'exerce sur son espace terrestre, son espace aérien et ses eaux" et l'article 20 qui prévoit que "la propriété publique est un bien de collectivité nationale qui comprend le sous-sol, les mines et les carrières, les ressources naturelles d'énergie, les richesses minérales, naturelles et vivantes des différentes zones du domaine maritime national, les eaux et les forêts".

Le président du mouvement "El Islah", Filali Ghouini a soutenu que le projet de révision de la Constitution va "consolider davantage la justice en Algérie et contribuer à lutte contre la corruption".

Lire aussi : Révision de la Constitution : paroles des animateurs du 14ème jour de la campagne référendaire

Lors d'un meeting animé à Blida, M. Ghouini a affirmé que le projet proposé au référendum compte "des articles particulièrement axés sur la consolidation de la justice dans notre pays, et sur la lutte contre la corruption, dans différents secteurs".

Il a lancé un appel à tous les Algériens à "aller voter en force le 1er novembre prochain" pour signer "l'acte de naissance de la nouvelle Algérie".

Le président d' "El Wassit Essiassi", Ahmed Laroussi Rouibat a estimé, de son côté, que la révision de la loi fondamentale du pays permettra d'éradiquer les piliers de l'ancien système et de lutter contre la corruption.

A Annaba, M. Rouibat a exhorté les Algériens à adhérer au projet de révision de la Constitution en votant par oui afin de contribuer à l'avènement d'une nouvelle ère en Algérie.

A Constantine, le président de l'Association nationale El Wafaa pour la solidarité nationale, Nouar Zedam a estimé que le projet d'amendement de la Constitution, soumis au référendum, le 1er novembre prochain "répond aux aspirations du peuple algérien".

Le président de l'Association El Wafaa a également appelé le peuple algérien et l'ensemble des associations, à participer massivement au référendum, le 1e novembre prochain.

Le président du bureau national de l'association nationale de promotion de la société civile et de la citoyenneté, Kadour Mehri, a affirmé, pour sa part, que le projet d'amendement de la Constitution "met fin au pillage, à la discrimination et à la division qui étaient pratiqués auparavant".

A Mila, M. Mehri a également considéré que le projet d'amendement de la Constitution est "exempt de failles" qui figuraient dans les constitutions précédentes, appelant les citoyens à décider "en toute conscience".

Le Commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), a appelé, depuis Constantine, à une participation massive, notamment des jeunes, au référendum, affirmant que le projet d'amendement constitutionnel "contribue à l'édification de l'Algérie nouvelle".

Le président de la Coordination nationale des Enfant de Chouhadas (CNEC), Khaled Bounedjma a affirmé à Aïn Defla que les enfants de chouhada ne pouvaient rester insensibles à l'appel de la patrie, soutenant que l'approbation du projet d'amendement de la Constitution "contribuera à consolider l'unité et la stabilité du pays".

Le Secrétaire général de l'Union nationale des Paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui a affirmé à Bordj-Bou-Arréridj que " le projet d'amendement constitutionnel garantira les droits des agriculteurs et consacrera les principes démocratiques".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.