Algérie: Energie - Appel au renforcement des prérogatives et missions des directeurs des wilayas

Alger — Les participants à la rencontre des directeurs d'énergie de wilayas (DDE) ont formulé mardi à Alger une série de recommandations visant à assurer la mise en œuvre de la feuille de route du secteur , parmi lesquelles figurent le renforcement de leurs prérogatives et des moyens matériels et humains en vue de réaliser les projets programmés.

A l'issue des travaux de cette réunion, qui s'est tenue durant deux jours (lundi et mardi) à l'Institut de formation en électricité et gaz (IFEG), les participants aux quatre ateliers constitués à cette occasion ont adopté une série de recommandations à même de renforcer les directions de l'Energie au niveau local afin de prendre en charge les différents programmes inscrits par le gouvernement, notamment celui portant sur l'électrification, l'alimentation en gaz et distribution de carburants dans les Zones d'ombre.

Recommandant la révision de la réglementation régissant les stations-services et la conversion en vue de l'adapter au contexte technologique actuel, les directeurs d'énergie et l'ensemble des participants à l'atelier "Distribution des produits pétroliers et gaziers" ont soulevé également les questions de la formation, de la protection des infrastructures énergétiques, de l'installation des ilots propane, ainsi que la création de points de vente butane.

Dans le domaine de l'électricité et distribution publique du gaz, les cadres du secteur énergétique ont insisté sur la mise en place d'un groupe de travail restreint incluant des représentants du ministère, des directions de wilayas et des entreprises filiales du groupe Sonelgaz, pour définir une démarche commune pour la clôture des programmes d'électrification et de distribution de gaz antérieurs qui connaissent des contraintes persistantes.

Les filiales de Sonelgaz ont été aussi sollicitées à travailler en concertation avec les directions d'énergie de wilayas pour définir les zones d'ombre et pour le traitement des demandes de raccordement des investisseurs situés dans les zones industrielles, et ce, pour mieux cerner les projets et prioriser leur prise en charge.

S'agissant de la distribution de l'électricité et du gaz, ainsi que des carburants pour les zones d'activités industrielles, les participants ont appelé à privilégier les montages de financement au niveau local (wilayas, Sonelgaz et investisseurs) de manière à solutionner ce problème.

En ce qui concerne les conditions de travail des cadres du secteur énergétique, les participants ont demandé l'actualisation de la circulaire ministérielle de 2014, qui codifie les relations des DDE avec les intervenants du secteur et de la diffuser au niveau des directions de l'Energie des wilayas et des wilayas déléguées ainsi qu'aux agences et entreprises du secteur.

Dans le domaine de la sécurité industrielle et gestion des produits sensibles, les participants ont recommandé la révision des textes règlementaires régissant les périmètres de protection des ouvrages énergétiques, ainsi que la création d'une "Police de l'Energie" pour constater toutes les infractions liées aux agression des ouvrages énergétiques.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.