Algérie: Infrastructures énergétiques - Un comité de pilotage pour qualifier les sites à risques

Alger — Le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, a annoncé, mardi à Alger, la création d'un comité de pilotage interministériel restreint, dont la mission sera la réalisation d'une cartographie de toutes les infrastructures de stockage, de transport et de distribution, en vue de qualifier les différents sites à risques.

Intervenant à l'issue des travaux de la rencontre des directeurs d'énergies de wilayas (DDE), M. Attar a fait savoir que ce comité de pilotage interministériel restreint, impliquant les DDE, aura comme mission principale celle de réaliser une cartographie de toutes les infrastructures de stockage, de transport et de distribution des produits énergétiques en vue de qualifier les différents sites à risques.

Il a expliqué que ce comité de pilotage, regroupant des représentants de plusieurs ministères (Intérieur, Agriculture, Ressources en eaux...) va étudier tous les documents y afférents à la sécurité des sites et devra générer des instructions ainsi que des directives en matière de surveillance et de rénovation des infrastructures énergétiques.

Les participants à la rencontre des directeurs d'énergie de wilayas ont souligné la nécessité de la révision des textes règlementaires régissant les périmètres de protection des ouvrages énergétiques, ainsi que la création d'une "Police de l'Energie" pour constater toutes les infractions, liées aux agression des ouvrages énergétiques.

Par ailleurs, M. Attar a exhorté les directeurs d'énergie de wilayas à se focaliser sur les projets inscrits dans le programme des zones d'ombre.

Rappelant qu'une instruction avait été envoyée par le ministère aux directions d'énergie de wilayas pour effectuer un inventaire des zones d'ombre, le ministre de l'Energie a précisé que cette action est une "priorité" et que les projets énergétiques en faveur de ces régions doivent être résolus d'ici fin 2021.

"C'est un engagement que nous avons pris auprès du président de la République, Abdelmadjid Tebboune", a-t-il tenu à souligner.

Répondant également à une préoccupation soulevée par les directeurs d'énergie sur des facilités en matière des autorisations d'octroi de bouteilles d'oxygène au profit des malades qui souffrent notamment de problèmes respiratoires, le ministre a rétorqué que celles-ci relèvent des préoccupations des responsables locaux et non pas de l'administration centrale.

"Il faut arrêter ce genre de demandes. Ce n'est pas au ministre de l'Energie de délivrer des autorisations pour l'octroi des bouteilles d'oxygène. C'est à vous en tant que directeurs locaux de résoudre cette question avec les services concernés", a-t-il ordonné, appelant ces responsables à réduire les "pratiques bureaucratiques".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.