Sénégal: Pour une localisation des objectifs de la Grande muraille verte

Thiès — La construction de la Grande muraille verte (GMV) doit s'articuler aux plans développement mis en œuvre par les communes qu'elle traverse, pour une implication significative des acteurs locaux, a indiqué mardi à Thiès, le président du conseil de surveillance de l'Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande muraille verte (ASERGMV).

Pour Oumar Bâ, la réflexion sur ce projet panafricain de reforestation doit dépasser le seul souci de l'apport financier, pour épouser une logique de territorialisation de ses objectifs.

"Toute l'ingénierie doit consister à trouver les mécanismes par lesquels on pourra territorialiser les objectifs de la Grande muraille verte, en termes d'action et comment les articuler aux plans de développement mis en œuvre par les communes traversées par la GMV", a dit Oumar Bâ.

Il s'exprimait à séminaire de renforcement institutionnel de l'Agence panafricaine de la Grande muraille verte (APGMV) et de ses structures nationales GMV, par la mise en œuvre d'initiatives climatiques et la diffusion des expériences de restauration "réussies".

Il a insisté sur le fait que dans une logique de recherche d'efficacité et une démarche inclusive, il serait "difficile de se passer des collectivités territoriales".

"Pour construire la grande muraille verte et atteindre nos objectifs, il faut qu'il y ait un plan d'action territorialisé, puisque la GMV se construit sur des territoires qui sont (... ) organisés et qui portent des projets de développement", a-t-il indiqué.

Il a estimé qu'une telle démarche permettra d' "atteindre plusieurs objectifs, dont la mobilisation des ressources".

"Une fois la collectivité impliquée, elle mettra des ressources aussi bien financières dans le cadre de (son) budget mais également des ressources humaines".

Oumar Bâ pense que les collectivités sont plus outillées à faire de la mobilisation populaire et à impliquer les acteurs à la base, dans le cadre, par exemple, d'activités de reboisement.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.