Sénégal: Coups et blessures volontaires - L'amant éconduit déboîte l'épaule de son rival

20 Octobre 2020

À voir M. Diop dit Thiouth et M. Diop qui comparaissaient, hier, à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar, l'on peut affirmer que Honoré de Balzac n'a pas tort de dire, dans son œuvre Séraphîta, que « l'amour engendre la force ».

Car, bien que son rival soit beaucoup plus fort que lui, Thiouth a réussi à lui déboîter l'épaule. D'ailleurs, n'eût été son bandage au bras, M. Diop serait pris pour le prévenu, or il était la partie civile, malgré son gabarit par rapport au prévenu. Les deux amis soldaient leurs comptes à la barre à cause d'une fille.

Cette dernière a largué le prévenu au profit de la victime. Depuis lors, l'amant éconduit nourrit une haine viscérale contre son rival, surtout que tout dernièrement, la fille lui a redonné espoir en le sollicitant pour des frais médicaux.

« Depuis que j'ai dragué sa copine, il ne me laisse pas en paix. Cela fait cinq ans qu'il ne cesse de me provoquer. À chaque fois, il m'injurie et me menace. J'ai eu à porter plainte contre lui à deux reprises », a confié M. Diop.

Cependant, lors de la dernière altercation, il s'est retrouvé avec une incapacité temporaire de travail de 11 jours. Thiouth a reconnu en être l'auteur, mais a tenté de dire que c'est un accident.

«Nous nous sommes croisés et je lui ai demandé comment il pouvait me traîner en justice à cause d'une fille et il a commencé à m'injurier. On a échangé des coups et son épaule s'est déboîtée », s'est défendu le prévenu.

Et le président lui lance : « Où est la fille ? Elle est en train de vaquer à ses occupations alors que vous êtes là ». Comme toute réponse, les deux rivaux ont opté pour le silence.

Pour le préjudice, M. Diop a réclamé 200.000 FCfa tout en soutenant que tout ce qu'il veut, c'est que le prévenu le laisse tranquille. Le parquet a requis deux mois ferme.

Me Ibrahima Diagne a plaidé l'apaisement et après délibéré, le tribunal a condamné Thiouth à six mois avec sursis.

Reconnu coupable de coups et blessures volontaires, il doit allouer à la partie civile, le montant qu'elle a réclamé.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.