Sénégal: Thiès attend "une amélioration" des rendements

Thiès — La région de Thiès attend "une amélioration" des rendements agricoles grâce à une conjonction de plusieurs facteurs ayant créé les conditions d'une campagne agricole plus prometteuse, a indiqué mardi, le directeur régional du développement rural (DRDR) de Thiès.

Les récoltes de mil et d'arachides, ainsi que de la plupart des spéculations sont en cours dans tous les trois départements dans de la région de Thiès, a indiqué Abiboulaye Sidibé à l'APS.

"C'est vrai qu'on va avoir peut-être bientôt les premières tendances, mais en tout cas, ce qui est certain, (c'est qu') avec tous ces facteurs favorables, il y aura une amélioration des rendements.

Ça, c'est sûr", a-t-il dit. M. Sidibé a rapporté avoir constaté une augmentation des emblavures, lors d'une tournée à travers la région.

Il en a déduit : "S'il y a des augmentations d'emblavures et des améliorations de rendements, il va sans dire que ça va se répercuter sur la production" de toutes les variétés culturales.

"Ce qui nous reste à attendre de savoir, c'est le niveau d'augmentation, mais c'est sûr qu'il y aura une assez bonne augmentation", a dit le chef du service régional en charge de l'agriculture.

L'analyse des données collectées sur le terrain par des enquêteurs précisera ces prévisions.

M. Sidibé a cité au nombre des facteurs favorables, une pluviométrie excédentaire par rapport à la normale saisonnière (moyenne sur 30 ans) dans les 18 postes suivis par la DRDR. La pluie a été "bien répartie dans le temps et dans l'espace".

Les quantités de pluie reçues varient entre un minimum de 471,7mm en 27 jours de pluie à Ndiaganiao et un maximum de 921 mm en 35 jours de pluie à Joal.

La mise en place "à temps" des semences et des engrais, dans un contexte de changement climatique, a permis aux producteurs de semer "dès la première pluie utile", a poursuivi Sidibé, qui n'a pas manqué de relever les taux de mise en place "extrêmement satisfaisants".

Ils étaient, notamment de 98% concernant l'engrais pour l'arachide, 97,4% pour l'urée. Le triple 15 (engrais pour maïs) a enregistré le plus faible taux de mise en place (75%).

La "promptitude" de la Direction de la protection des végétaux (DPV) dans la gestion des premiers foyers infestés par des sauteriaux a aussi été déterminante. Quelque 2.430 ha ont été traités dans la région contre ces insectes.

En attendant de recevoir de la DPV son quota de produits de produits de protection des récoltes, la DRDR recommande aux producteurs d'utiliser de la poudre contre les insectes ravageurs de stock, notamment ceux qui s'attaquent à l'arachide.

Lors de la campagne agricole 2019-2020, la région de Thiès avait enregistré une production de 57.318 tonnes de mil, pour un rendement de 555 kilogrammes à l'hectare.

Elle avait produit 60.815 tonnes d'arachides avec un rendement de 762 kg/ha et 8. 285 tonnes de sorgho, pour un rendement de 740 kilos/ha.

Quelque 1.624 t de maïs, 21.911 t de niébé, 35.000 tonnes de pastèque y avaient été récoltées. Première productrice de manioc du pays l'année dernière, Thiès avait aussi totalisé 603.000 tonnes, avec un rendement de 10.000kg/ha.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.