Cameroun: Développement et décentralisation - Le GR 35 veut booster l'industrialisation des communes

21 Octobre 2020

Le lancement de ce think thank a eu lieu le mercredi 07 octobre dernier à Douala, la capitale économique du Cameroun.

C'est en résumé le réel objectif de la création de cette plateforme d'échange et de réflexion tel qu'a tenu à préciser son président J. Toto Moukouo

C'est en collaboration avec la Fondation Crouigneau que ce groupe d'experts et de réflexions sur le développement inclusif et intégré à travers la décentralisation du Cameroun, a procédé au lancement de ses activités par un atelier débat et d'échanges sur le plan de développement industriel du Cameroun(PDI) qui malgré sa disponibilité, n'a toujours pas débuter au niveau des réalisations prévues par ce plan du Gouvernement Camerounais.C'est ce qui motive d'après Monsieur Lobe, l'un des principaux promoteurs, la mise en place de ce Think tank afin d'accompagner les collectivités territoriales décentralisées et le Gouvernement dans l'industrialisation et par delà, le développement du Cameroun.

Ils sont donc experts des ponts et chaussées, de l'électricité, des Télécoms, de la planification, de l'agriculture et du montagne financier .pendant 04 heures, ils ont débattu, échangé mais aussi jeté les bases d'une meilleure réflexion garantissant le développement de l'industrie du Cameroun.

Des thématiques sur les domaines sanctuaires de développement, et la.mise en contribution des expertises aux communes du pays, ont étés les principaux sujets en débat... pour le Maire d'Edea 1er Mr Mbei Ndje:<>.

Les débats houleux, mais enrichissants... ont laissés entrevoir une programmation chronologique des activités et lobbying auprès des pouvoirs publics, des communes... mais aussi la sensibilisation des opérateurs économiques et des populations

Notons que d'autres actions de réflexion, de lobbying et de sensibilisation sont prévues dans les tous prochains jours.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.