Burkina Faso: Promotions des investissements - Les acteurs regroupés au sein d'un réseau

20 Octobre 2020

L'Agence burkinabè des investissements (ABI) a installé un réseau de points focaux pour le suivi des projets d'investissements dans les ministères et structures spécialisées, le lundi 19 octobre 2020 à Ouagadougou.

L'Agence burkinabè des investissements (ABI) entend faire du Burkina une destination privilégiée pour les investisseurs nationaux, étrangers et ceux de la diaspora.

C'est dans ce cadre qu'elle a mis en place un Réseau de points focaux pour le suivi des projets d'investissements dans les ministères et structures spécialisées (RPF-SPI).

Composé de 21 compétences, le réseau a été officiellement installé, le lundi 19 octobre 2020, à Ouagadougou.

Pour le secrétaire général du ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Boubacar Traoré, le réseau des points focaux pour le suivi des projets d'investissements dans les ministères et les structures spécialisées est le symbole de la synergie d'actions entre l'ensemble des acteurs de l'administration intervenant dans la promotion et la facilitation des investissements au Burkina.

Il considère que les membres du réseau sont désormais des ambassadeurs de la destination Burkina Faso auprès des investisseurs.

« Vous devrez non seulement être des moteurs pour une meilleure gestion des questions liées à l'investissement au Burkina Faso mais aussi des catalyseurs pour la mise en place d'une politique harmonieuse de promotion et de facilitation des investissements », a-t-il souhaité.

Une vision partagée par l'administrateur Stéphane Ouédraogo, par ailleurs conseiller spécial du président du Faso en charge des questions économiques.

« La mise en place du réseau est une étape décisive de la noble mission de développement économique du Burkina.

Elle est la matérialisation concrète de la volonté de collaboration fructueuse entre les partenaires nationaux au développement des investissements », a-t-il insisté.

Un nouveau cap

Il a relevé que certaines administrations et structures d'appui représentées dans le réseau ont efficacement collaboré pour la production d'une note de conjoncture, véritable document d'information et d'aide à la prise de décision en matière d'investissement à l'attention des autorités et des investisseurs.

Selon la directrice générale de l'ABI, Huguette Bama, le principal chantier du réseau des points focaux est la mise en musique de l'ensemble des actions pour la promotion des investissements.

Il devra aussi produire des informations dynamiques et fiables pour orienter les investisseurs. Dans ce sens, le réseau va être un réceptacle pour traiter les informations et le mettre à la disposition de tous, dans un langage accessible.

Le troisième chantier concerne le suivi des dossiers d'investissements à travers les manifestations d'intérêts, les demandes d'audiences afin de rassurer les potentiels investisseurs.

Pour Huguette Bama, le réseau se veut également une plateforme de réflexions pour optimiser les prestations de sorte à offrir à chaque investisseur ce qu'il attend dans des délais courts.

« Ces chantiers doivent permettre aux investisseurs de sentir qu'il y a quelque chose de nouveau et que les acteurs sont plus soudés pour attirer plus d'investissements au profit du Burkina », a-t-elle ajouté.

L'Agence burkinabè des investissements, créée en juin 2018 a pour mission d'assister le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique en matière de promotion des investissements et d'accompagnement des investisseurs.

Le SG du ministère en charge du commerce a dévoilé que l'équipe dirigeante de l'ABI a reçu comme orientations, d'assurer la promotion des potentialités économiques locales auprès des investisseurs à travers la vulgarisation du code des investissements ; de renforcer la synergie et l'efficacité des actions en faveur des investisseurs étrangers et nationaux.

Il est aussi attendu de l'ABI qu'elle mette en place une diplomatie économique afin de promouvoir la destination Burkina Faso dans les représentations diplomatiques du pays à travers le monde.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.