Maroc Telecom améliore sa résilience en dépit d'une conjoncture difficile

Malgré un contexte économique particulièrement difficile, marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, Maroc Telecom a affiché des résultats résilients au troisième trimestre 2020.

En effet, bien que le Résultat net ajusté part du Groupe (RNPG) soit en retrait de 2,6%, les résultats du groupe de télécommunications au 30 septembre font état d'un accroissement de 4,3% du parc global; d'une amélioration de 0,2 pt du taux de marge d'EBITDA ajusté; d'une bonne résilience des activités à l'international et de la poursuite de la croissance des activités Fixe au Maroc. En détail, le parc du Groupe s'est accru de 4,3% sur un an pour atteindre 70,5 millions à fin septembre 2020. Cette progression s'explique principalement par la hausse du parc des filiales(+7,3%), du parc Fixe (+6,7%) et Haut Débit Fixe (+10,4%) au Maroc, selon le top management de Maroc Telecom.

En hausse de 0,7% (-1,2% à base comparable), le chiffre d'affaires du groupe a atteint 27.498 millions de dirhams durant les neuf premiers mois de l'année 2020. Soulignons que l'augmentation du CA est liée à la bonne résilience des activités à l'international qui compense partiellement le retrait du chiffre d'affaires au Maroc pénalisé par les effets de la crise sanitaire liée à la Covid-19. En légère baisse de 0,3% (-0,8% à base comparable), à fin septembre 2020, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) ajusté du Groupe s'est, pour sa part, élevé à 14.361 millions de dirhams.

Cette variation s'explique par « la progression de 6,7% (+5,0% à base comparable) de l'EBITDA ajusté des activités à l'international qui compense en partie la baisse de l'EBITDA ajusté au Maroc », a relevé Maroc Telecom dans un communiqué ajoutant que le taux de marge d'EBITDA ajusté a progressé de 0,2 pt à base comparable, pour s'établir à 52,2%. Quant au résultat opérationnel (EBITA) ajusté du Groupe, il ressort de même source qu'il s'est inscrit en baisse de 3,1% (-2,6% à base comparable) en raison de la hausse des amortissements.

Il s'est ainsi établi à 8.714 millions de dirhams au cours de cette même période. Dans le registre des baisses, on note aussi le recul du Résultat Net ajusté part du Groupe de 2,6% (- 1,4% à base comparable) pour ressortir à 4.526 millions de dirhams. A fin septembre toujours, et en raison d'une gestion efficace des investissements, adaptée au contexte de la crise actuelle, les Capex (hors fréquences et licences)sont ressortis en baisse de 38,5%, apprend-on. Il est à noter, en revanche que les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés ont progressé de 22,4% (+21,2% à base comparable) suite à la baisse des Capex pour s'élever à 11.221 millions de dirhams. Et d'ajouter qu'à la même période, la dette nette consolidée du Groupe a représenté 1,0x fois son EBITDA annualisé.

Soulignons qu'à l'occasion de la présentation des résultats de Maroc Telecom au 30 septembre 2020, Abdeslam Ahizoune, président du directoire, a déclaré : «Dans ce contexte de crise sanitaire mondiale et de durcissement de la concurrence, la stratégie de diversification à l'international, initiée par Maroc Telecom depuis plusieurs années, démontre à nouveau son succès. Les actifs à l'international permettent en effet au Groupe d'améliorer sa résilience dans cette conjoncture difficile ». A ce propos, Maroc Telecom a indiqué que les activités du Groupe à l'international continuent de faire preuve de résilience et génèrent un chiffre d'affaires quasiment stable à fin septembre 2020 (-0,1% à base comparable) et +4,4% à variation courante par rapport à 2019.

La Data Mobile continue de soutenir les activités. Au niveau de ses activités au Maroc, sur les neuf premiers mois de l'année 2020, il apparaît que les revenus de celles-ci ont chuté de 3,6% du fait du recul du chiffre d'affaires Mobile pour s'établir à 15.729 millions de dirhams. « Privé de revenus importants liés au tourisme et aux MRE, le segment Mobile continue de subir les effets de la crise du Covid-19 notamment sur l'entrant international et le roaming », a noté Maroc Telecom assurant toutefois que cette baisse a été atténuée par l'accroissement du chiffre d'affaires Fixe qui augmente de 2,0% sur les neuf mois (+3,0% sur le seul troisième trimestre 2020).

De son côté, l'EBITDA ajusté s'est contracté de 4,0% par rapport à l'an dernier, à 8.971 millions de dirhams alors que son taux de marge s'est élevé à 57,0%, en légère baisse de 0,3 pt. L'EBITA ajusté a de son côté accusé une baisse de 5,0% sur une année atteignant 6.056 millions de dirhams, tandis que son taux de marge s'est établi à 38,5%, en retrait de 0,6 pt. Pour leur part, les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés au Maroc ont connu une hausse de 9,8%. S'agissant du parc Mobile, il a atteint 19,7 millions de clients au 30 septembre 2020,s'inscrivant ainsi en baisse de 2,8% sur une année.

Quant à celui du Fixe, il ressort qu'il s'est amélioré de 6,7% sur un an, à près de 2 millions de lignes. Le parc Haut Débit a, de son côté, progressé de 10,4%, pour atteindre 1,7 million d'abonnés. « Maroc Telecom a fait preuve d'une grande capacité d'adaptation pour faire face aux effets de la crise, et ce à travers l'adoption, dèsle début de la pandémie, de plans d'optimisation des coûts et d'une gestion optimisée des investissements », s'est réjoui Abdeslam Ahizoune. En dépit de la conjoncture, il assure que le Groupe va poursuivre la modernisation de ses infrastructures et de ses services « afin d'offrir aux clients la meilleure qualité et la plus large couverture au niveau de tous les pays de présence ». Et de conclure que Maroc Telecom se positionne comme un catalyseur de la digitalisation et de la lutte contre la fracture numérique».

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.