Madagascar: Découpage territorial - L'adoption de la 23ème région en suspens

L'avant-goût de l'agenda annoncé par la présidente de l'Assemblée nationale Christine Razanamahasoa n'a pas mentionné le programme sur l'adoption de la 23ème région.

Dans les textes déjà en attente au bureau de la Chambre basse figurent le projet de loi portant ratification d'accord de prêt du projet de construction du pont de Mangoky, la proposition de résolution du Code de l'éthique et de la déontologie de l'Assemblée nationale et le principal objet de la session ordinaire qui est le projet de loi de finances initiale. Le programme concernant l'adoption de la 23ème région n'a pas été discuté. Toutefois, la conférence des présidents du bureau permanent définira l'ordre du jour de l'Institution durant les soixante prochains jours.

L'adoption de la 23ème région qui se focalise sur la siscion de Vatovavy à Fitovinany permet déjà d'inspirer les éventuels débats qui pourront se dé roule r à l'Assemblée nationale. Pour le député Brunelle Razafintsiandraofa, élu à Ikongo, sa position tend à défendre les voix des notables et les habitants de sa circonscription. « En tant que député, ma mission est de présenter les attentes de la population, notamment sur le découpage territorial », a-t-il expliqué. Jusqu'à présent, aucune décision n'a été établie quant à l'officialisation de la 23ème région. Vatovavy et Fitovinany seront séparées mais rien de concret n'est conçu. L'Exécutif n'a pas pour l'instant défini sa position en conseil des ministres même si le président de la République l'a déclaré lors de sa visite à Manakara.

Une 24e région?

Actuellement, « la consultation, les échanges et le dialogue sont en cours dont les résultats pourraient apporter leurs fruits pour soutenir les attentes d'Ikongo de d'intégrer Vatovavy », ajou te le député Brunelle Razafintsiandraofa.

Le sujet sur la 23ème région n'a pas été discuté par les députés de la majorité lors de la cérémonie d'ouverture à Ivato, hier. Le groupe parlementaire pro-régime évite ainsi de l'aborder. Bien que l'IRD puisse jouer son rôle dans les débats sur l'approbation ou le refus du projet de texte y afférent, personne ne met l'accent sur les enjeux que peut engendrer la naissance d'une nouvelle région. Or, d'autres élus dans la région du Sud profitent déjà de l'occasion pour lancer leur idée de créer une 24ème région après Fitovinany. Le député Idéalson a entre autres avancé la formation du plateau Mahafaly comme une nouvelle région. Elle regroupera trois districts qui veulent se détacher d'Atsimo Andrefana. Benenitra, Ampanihy Andrefana et Betioky réclament l'indépendance dont l'idée est de se conformer à Vatovavy et Fitovinany qui regroupent trois districts chacune.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.