Algérie: Amendement constitutionnel - Des garanties pour préserver les deniers publics et lutter contre la corruption (presse oranaise)

Oran — Les quotidiens paraissant à Oran ont, dans leur édition du mercredi, relevé que le projet d'amendement de la Constitution, soumis au référendum ce 1er novembre, comporte des mécanismes et des garanties pour préserver les deniers publics et combattre la corruption.

Dans ce contexte, "El Djoumhouria", sous le titre "la transparence consolide les principes de la bonne gouvernance", estime que "le projet d'amendement de la constitution permettra d'enrayer la corruption par l'imposition de la transparence à tous les niveaux."

"Le projet de la nouvelle constitution a intégré le maximum de garanties dans ce domaine et définit des mécanismes pour combattre ce fléau et mettre fin à la saignée des deniers publics au niveau des entreprises et des institutions placées au service du citoyen", écrit le journal, qui a également consacré une page entière aux impressions et avis d'universitaires et juristes qui ont considéré que le projet constitue "une base solide pour moraliser l'action politique, bâtir une Algérie nouvelle et instituer une démocratie participative."

De son côté, le journal "Ouest Tribune" a fait écho des déclarations de plusieurs animateurs de la campagne référendaire appelant les citoyens à votre en masse pour "consacrer la rupture."

Le quotidien souligne que le projet d'amendement de la constitution permettra "l'instauration d'une réelle pratique démocratique qui consacre les libertés individuelles et collectives et permet de donner une nouvelle dynamique au mouvement associatif et même partisan », comme « il répondra sur le plan économique à la liberté d'entreprendre et à ce souci d'ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes désireux apporter une contribution solide au développement du pays."

Pour sa part, le journal "Cap Ouest" a estimé que "la nouvelle constitution consolidera la notoriété de la politique étrangère de l'Algérie". Dans ce contexte, il écrit que le projet de révision de la constitution a réaffirmé "les principes et les prises de position de l'Algérie qui ont forcé le respect du monde entier" ainsi que "la solidarité du pays avec tous les peuples qui luttent pour la libération politique et économique, pour le droit à l'autodétermination et contre toute discrimination raciale."

Enfin, le journal "Le Patriote" s'est intéressé à la visite à Bechar du Général de corps d'armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'ANP qui a souligné, dans une allocution, que le référendum populaire du 1er novembre "constitue une étape importante, à travers laquelle le peuple algérien continuera à suivre, avec résolution et détermination, la voie de l'édification de l'Algérie nouvelle et concrétiser sa prospérité économique et sa renaissance socioculturelle."

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.