Burundi: Pierre Buyoya condamné à la prison à vie

L'ancien chef d'Etat burundais et l'actuel haut représentant de l'Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, a été condamné le 20 octobre par contumace par la Cour suprême de son pays à la prison à perpétuité pour l'assassinat du président Melchior Ndadaye en 1993.

Pierre Buyoya a été condamné pour « attentat contre le chef de l'Etat, attentat contre l'autorité de l'Etat et attentat tendant à porter le massacre et dévastation », selon la décision rendue par la Cour suprême. Une copie du verdict fait aussi état de condamnation à la prison à vie de dix-huit autres personnes, dont les anciens hauts responsables de l'armée, et à vingt ans de prison pour l'ancien vice-président, Bernard Busokoza.

Seuls cinq accusés, quatre hauts gradés tutsis à la retraite et un général de police en activité étaient présents au procès. Les autres, dont Pierre Buyoya, tous à l'étranger, étaient visés depuis novembre 2018 par un mandat d'arrêt international émis par la justice burundaise, après l'arrestation des quatre ex-hauts gradés tutsis, accusés de figurer parmi les « auteurs » de l'assassinat de Melchior Ndadaye.

En 1998, une dizaine de militaires, dont le plus haut gradé était lieutenant, avaient été condamnés dans un procès considéré comme celui « des exécutants » de l'assassinat de Melchior Ndadaye, durant lequel aucun haut gradé n'avait été poursuivi.

En 2018, le gouvernement du Burundi a émis un mandat d'arrêt international contre Pierre Buyoya qui a dirigé le pays à deux reprises (de 1987 à 1993, puis de 1996 à 2003).

L'anniversaire de la mort de Melchior Ndadaye est commémoré le 21 octobre de chaque année au Burundi. Il a été le premier président démocratiquement élu du pays et est considéré comme un héros national.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.