Congo-Brazzaville: Alimentation - Un partenariat autour du manioc et de l'igname produits à Gamboma

Pour le compte du ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique, le Centre de recherche et d'initiation des projets technologiques (Cript) et la société « Le Badila » viennent de signer un partenariat de panification à base du manioc et de l'igname produits dans la communauté urbaine du département des Plateaux. La panification est un procédé technique de transformation de ces deux denrées alimentaires et bien d'autres.

Le Cript s'engage à octroyer le droit d'utilisation des procédés de fabrication de certains produits tout réalisant un suivi, afin d'améliorer et optimiser la production.

« L'enjeu est de contribuer à relever le défi de l'autosuffisance alimentaire et à la diversification de l'économie nationale », a fait savoir le directeur dudit centre de recherche, Michel Dzondo.

Cet accord de partenariat va durer cinq ans. Il est renouvelable par reconduction tacite. Au sujet de la société « Le Badila », Roger Kwama a assuré que la structure assumera pleinement sa contrepartie d'engagements comme défini par l'accord qui, par ailleurs, souligne que les bénéfices qui seront générés par des brevets ou marques feront l'objet d'un partage, selon une clé de répartition conventionnelle.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.