Libye: Commission militaire inter-libyenne - Accords pour l'ouverture des principales routes et voies aériennes

Genève — La Commission militaire mixte 5+5 (JMC) libyenne, réunie depuis lundi à Genève, a convenu de mettre en œuvre plusieurs accords comme l'ouverture des principales routes terrestres du pays ainsi que certaines voies aériennes intérieures, a annoncé mercredi l'émissaire par intérim de l'ONU en Libye, Stephanie Williams.

Ces accords "vont avoir un impact direct et concret sur la vie des Libyens" à un moment "où les conditions socio-économiques dans le pays se détériorent et, bien sûr, la pandémie de Covid-19 augmente exponentiellement dans le pays", a affirmé Mme Williams lors d'une conférence de presse, tout en se félicitant "du sérieux et de l'engagement" ayant caractérisé les discussions de la 4ème réunion de la commission militaire libyenne conjointe.

Elle a précisé que les deux parties s'étaient mises d'accord pour "l'ouverture des voies terrestres qui connectent toutes les régions et villes de Libye". Pour ce faire, la commission a décidé de mettre sur pied des dispositifs de sécurité conjoints" pour assurer l'ouverture de ces voies. L'accord porte notamment sur les liaisons entre al-Choueref, Sebha et Mourzouk, de Abou Grein à al-Joufra et la route côtière de Misrata à Syrte et jusqu'à Ajdabiya, a-t-elle expliqué.

Les deux parties ont aussi demandé aux autorités de l'aviation civile de "prendre toutes les mesures nécessaires pour ouvrir ces liaisons aériennes le plus vite possible".

Les deux parties se sont également mises d'accord pour accroître la production de pétrole, en demandant aux commandants des forces rivales "de travailler directement avec le représentant de la National Oil Corporation (NOC, la compagnie pétrolière publique) pour proposer une restructuration des gardes des installations pétrolières afin d'augmenter la production de pétrole et d'en garantir l'écoulement".

"C'est leur pays et la Libye est pour les Libyens. C'est pour cela que je reste très optimiste sur le fait que les parties ici vont arriver à atteindre un cessez-le-feu plus durable et permanent", a-t-elle ajouté.

La 5+5 (JMC) est l'une des trois voies poursuivies en parallèle par la MANUL, avec le volet économique et le volet politique.

"Les délibérations de ce cycle de pourparlers vont se poursuivre jusqu'au 24 de ce mois", avait précisé lundi la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) dans un communiqué. La mission dit espérer "que les deux délégations pourront trouver une solution à tous les différends encore existants afin d'arriver à un cessez-le-feu complet et permanent dans toute la Libye".

La MANUL réitère l'appel lancé le 23 mars par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, appelant à un cessez-le-feu mondial.

A La Une: Libye

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.