Maroc: Skhirat-Témara - Mme Bouchareb souligne la nécessité de co-construire un plan de développement intégré susceptible de repositionner la préfecture

Skhirat — Il est primordial de co-construire un plan de développement intégré, concerté et inclusif susceptible de repositionner la préfecture Skhirat-Témara au niveau régional, a souligné mercredi à Skhirat, la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb.

S'exprimant à l'ouverture d'une réunion tenue avec des acteurs locaux pour relancer le secteur de l'urbanisme et de la construction au niveau de la préfecture de Skhirat-Témara, Mme Bouchareb a indiqué que cette réunion s'inscrit dans le cadre de la relance économique après Covid-19 et intervient conformément aux orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Cette réunion offre l'opportunité, selon la ministre, de mettre en place une nouvelle vision inclusive intégrant l'ensemble des acteurs locaux, qui devrait découler sur des mesures et procédures permettant l'amélioration des conditions de vie des citoyens, la lutte contre l'habitat insalubre, ainsi que l'amélioration des équipements et services publics et la multiplication des espaces verts, a-t-elle dit, ajoutant que l'ambition de cette rencontre est de chercher comment repositionner la préfecture Skhirat-Témara en tant que levier important de développement, notamment un pôle créateur de richesse, surtout qu'il s'agit d'une préfecture qui a une position stratégique située entre la capitale économique et celle administrative.

"Cette réunion devrait également découler sur un programme qui permettrait d'abord d'asseoir la résilience du secteur de l'urbanisme et de la construction et, notamment, de la promotion immobilière et tout l'écosystème pour pouvoir préserver les postes d'emploi", a-t-elle relevé.

Il s'agit d'une occasion pour s'arrêter sur les efforts fournis par le ministère au niveau local, de partager le plan de relance sectoriel avec les acteurs concernés et d'être à l'écoute des professionnels du secteur, afin de co-construire un plan de développement intégré, concerté et inclusif, permettant de repositionner Skhirat-Témara, a fait remarquer la ministre.

Mme Bouchareb a, par ailleurs, estimé que la crise sanitaire liée à la Covid-19 a démontré qu'il est nécessaire de changer ce cadre de vie et d'améliorer les conditions d'habitat de la population.

Le gouverneur de Skhirat-Témara, Youssef Draiss a, pour sa part, indiqué que les projets d'habitat à Témara constituent un levier de développement économique, surtout que la préfecture de Skhirat-Témara connait une croissance démographique importante, notant qu'il existe plusieurs défis à relever, ainsi que des opportunités à saisir pour relancer l'économie et le secteur de l'urbanisme et de la construction au niveau de la préfecture de Skhirat-Témara.

L'ambition est d'échanger avec les différents acteurs, notamment les notaires, les architectes, les ingénieurs topographes et les promoteurs immobiliers, ainsi que d'écouter leurs propositions, recommandations et les difficultés qu'ils rencontrent.

Selon un exposé, présenté par Mme Bouchareb, les mesures prises par son département pour la promotion du secteur de l'habitat concernent principalement le soutien de l'offre, la demande et l'investissement, la promotion des postes d'emploi, ainsi que la facilité des procédures d'autorisation.

Il s'agit également d'adapter le système de la planification territoriale et de développer des modèles urbains adéquats, en adoptant une approche renouvelée basée essentiellement sur de nouveaux fondements.

De son côté, l'inspectrice régionale de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme au sein du ministère, Azhar Qtitou a fait observer, dans un exposé, que parmi les orientations de ce département figurent un développement durable, homogène et intégré, l'amélioration des conditions de vie des habitants et du climat des affaires, ainsi que transformation numérique et la gestion immatérielle.

La préfecture de Skhirat-Témara regorge d'un énorme potentiel, notamment une position stratégique entre les villes de Casablanca et Rabat, un cadre naturel diversifié, ainsi qu'un capital humain important, a-t-elle dit.

Face à plusieurs défis tels qu'une croissance démographique significative, l'absence d'un centre urbain offrant un espace de services de base, ainsi que la présence toujours de l'habitat insalubre qui représente, selon Mme Azhar, 19,7% du total du parc de logements, il est nécessaire de noter, ajoute-t-elle, que parmi les choix de développement de la préfecture de Skhirat-Témara, selon le plan régional de l'aménagement du territoire, figure la restructuration et l'aménagement des tissus urbains, notamment la réorganisation du centre d'Ain Atiq et la structuration du centre Mers El Kheir.

Cette rencontre a été marquée par la présence du président du Conseil préfectoral de Skhirat-Témara, les présidents des communes, les élus ainsi que les professionnels de la chaine de valeur de l'Habitat et de la Construction.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.