Angola: Le coût des appels empêche l'expansion à large bande

Luanda — L'Association angolaise des fournisseurs de services Internet (AAPSI) a considéré mardi que les prix pratiqués actuellement en Angola ont un impact négatif sur les coûts opérationnels et la qualité des services fournis.

Lors d'une réunion tenue mardi, ses membres ont discuté des questions liées aux prix des services de télécommunications en Angola, un outil nécessaire pour tirer parti de l'inclusion numérique en Angola.

La réunion organisée par l'AAPSI, avec la participation des opérateurs de services de télécommunications associés, a conclu que les prix élevés pour les appels internationaux sont l'une des principales composantes de la structure des coûts des services, conditionnant ainsi l'expansion du haut débit et de l'inclusion numérique à travers le pays.

Selon Sílvio Almada, président de l'AAPSI, l'événement a permis de trouver une plate-forme commune afin de défendre les intérêts des opérateurs et, d'autre part, proposer conjointement des solutions qui permettent d'atteindre l'utilisation tant désirée des services de télécommunications, l'inclusion numérique et l'expansion de la large bande dans le pays.

Comme résolution, les membres soulignent l'élaboration et l'envoi à l'Exécutif d'une proposition avec des objectifs concrets, afin d'aider le Gouvernement à trouver les solutions adéquates qui rendent possible l'inclusion numérique et, en parallèle, la pérennité de l'activité des opérateurs de télécommunications.

Les recherches menées par l'Angop, à partir des données de 2018, montrent que dans le réseau mobile, le coût de 100 méga-octets (Mo), est d'environ 1,60 dollars américains, soit l'équivalent d'environ 0.016 dollars par méga-octet.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.