Ile Maurice: PAD CO - Sept gros chantiers en suspens, les paiements gelés

Coup de froid sur les travaux. Une source autorisée du ministère des Infrastructures publiques confirme que sept chantiers en cours sont en suspens. Il s'agit de drains à Pamplemousses, Grand-Gaube et Rose-Hill ; de la remise en état d'un pont à Congomah et d'un autre à Cottage ; et de routes à Mapou et Morcellement Saint-André. Ces projets sont complétés à divers degrés de 45 % jusqu'à 98 %.

La priorité du ministère, selon notre source, est de compléter le chantier de Cottage, qui est en zone inondable et dont la remise en état avait été classée comme urgente. La firme PAD CO avait déjà complété 83 % des travaux quand elle a été inquiétée par l'enquête de l'Independent Commission against Corruption (ICAC).

Pour ces sept projets, l'évaluation du restant a été faite et le soumissionnaire, qui se trouvait juste après PAD CO dans chaque appel d'offres sera contacté. Le ministère souligne aussi qu'aucun paiement n'a été effectué pour les travaux qui ont déjà atteint un certain stade de finition. «Tous les paiements ont été gelés, le temps que l'enquête suive son cours.»

Quid des autres projets dont les contrats ont été alloués à PAD CO ?«Les projets qui n'ont pas démarré seront confiés à d'autres contracteurs en ordre de priorité.» Dans la foulée, le ministère tient à démentir le fait que le contrat pour la construction de drains à avenue Crécerelle, Petit-Verger, Pointe-aux-Sables, n'a jamais été alloué à PAD CO mais à la compagnie Best Construct Ltée. Il y a deux jours, des habitants de la région ont attiré l'attention sur le fait que les travaux n'avancent pas. «Les travaux se poursuivent mais à un rythme assez lent», rassure-t-on.

La nouvelle tour de contrôle en attente d'un nouveau constructeur

La nouvelle tour de contrôle à l'aéroport de Plaisance prendra plus de temps qu'initialement prévu pour être complété. En mai 2018, la joint-venture PAD CO-ENDEM, une compagnie turque, avait signé un contrat d'environ Rs 600 millions avec Airports of Mauritius Limited (AML). Malgré l'ouverture d'une enquête criminelle en début d'année pour soupçons de soumission de faux documents de garantie de performance, le tandem poursuivait les travaux.

Toutefois, la mise en administration volontaire de PAD CO a changé la donne. Selon nos recoupements, l'administrateur Rajeev Basgeet négocie avec des constructeurs locaux non seulement pour ce projet d'envergure mais aussi pour le terminal de croisières aux Salines et le parc éolien de Plaine-Sophie. Sa priorité est d'éviter des licenciements.

Le groupe Hyvec serait pressenti pour compléter les chantiers inachevés de PAD CO, vu qu'il est le deuxième soumissionnaire dans l'exercice d'appel d'offres. L'express a contacté le responsable de communication d'AML pour une version officielle à ce sujet mais nous n'avons eu aucun retour. En attendant, les 300 employés mauriciens continuent de bénéficier du Workfare Programme car les comptes bancaires de la firme sont gelés à la demande de l'ICAC. Une mise en liquidation est en suspens.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.