Algérie: L'amendement de la Constitution, un prélude aux réformes consacrant l'Etat de droit

Mostaganem — Le Secrétaire général du Front de libération national (FLN), Abou El Fadhl Baadji a appelé, mercredi, à partir de Mostaganem, à voter en faveur du projet d'amendement de la Constitution, soumis au référendum, le 1er novembre, qualifiant cet événement de "prélude aux réformes consacrant l'Etat de droit".

Abou El Fadhl Baadji a souligné, lors d'un meeting animé dans le cadre de la campagne référendaire, que "ce document consensuel consacre la volonté populaire exprimée, lors du sursaut populaire, le 22 février 2019", estimant que "l'amendement de la Constitution se veut une réponse aux aspirations du peuple algérien qui appelle au changement et à la rupture avec le règne du pouvoir individuel et à aller vers un Etat de droit".

Après avoir mis en exergue l'importance de ce document soumis au référendum notamment pour ce qui est de la séparation et l'équilibre des pouvoirs, le renforcement des libertés et la consécration des libertés, le SG du FLN a soutenu que le rendez-vous du 1er novembre permettra de renouveler le système législatif et la révision des textes de loi qui organisent la vie politique, à l'instar des lois électorales, celles relatives aux associations et à l'information , a-t-il déclaré.

L'orateur a évoqué, lors de ce meeting ayant regroupé les militants des Mouhafadhate des wilayas de Mostaganem et de Relizane, un certain nombre de questions internes de cette formation politique.

Il s'agit, entre autres, des réformes sur lesquelles s'appuie la nouvelle direction du parti qui œuvre à redonner à cette formation sa place dans le paysage politique, à son ouverture aux jeunes pour leur permettre d'exercer leur activité politique, outre la réintégration des militants qui ont été marginalisés, dans le passé.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.