Cote d'Ivoire: Boycott actif des élections - Dégâts matériels de plus de milliards F Cfa et victimes humaines

Des leaders de partis de l'opposition ont échangé avec la mission de la Cedeao.

Selon un communiqué du ministère ivoirien des transports diffusé mercredi 21 octobre 2020 , les dégâts matériels liés à l'incendie des bus de la Société de transports abidjanais ( Sotra ) , et des véhicules de particuliers, suite aux manifestations liées au boycott actif et à la désobéissance civile, vont au delà de deux milliards de Fcfa.

Dans le même communiqué, Amadou Koné indique que force restera à la loi , invite à ne pas céder à la tentation de se faire justice , et assure les acteurs du secteur des transports du soutien de l'État. Ci dessous le communiqué.

« Le Ministre des Transports, à l'instar de la communauté nationale et internationale, constate avec amertume des attaques perpétrées de manière répétée, contre des autobus de la Société de Transport Abidjanais (SOTRA) et des véhicules de transport public de marchandises et de voyageurs. Ces attaques sont ouvertement revendiquées par des individus agissant sous le couvert du mot d'ordre de désobéissance civile lancé par des partis politiques membres de l'opposition ivoirienne.

Le bilan à ce jour fait état de plusieurs autobus et véhicules de transport public de marchandises et de voyageurs endommagés et détruits ; des accidents de la route, provoqués nuitamment par des troncs d'arbres posés sur la voie publique, occasionnant 83 blessés dont certains cas graves.

Le préjudice causé s'élève à plus de Deux (02) milliards de franc FCFA pour les autobus SOTRA détruits et plusieurs centaines de millions de francs CFA pour les véhicules de transport public de marchandises et de voyageurs.

Le Ministre des Transports condamne avec la plus grande fermeté ces actes d'incivisme et de vandalisme. Il tient à rappeler que les autobus de la SOTRA et les véhicules de transport public de marchandises et de voyageurs servent au bien-être des populations, en facilitant leurs déplacements. Ils ne doivent en aucun cas et sous aucun prétexte, faire l'objet de destruction.

Le Ministre des Transports rappelle par ailleurs que face à cette situation, force restera à la loi. Il exhorte enfin, les transporteurs et l'ensemble des acteurs du monde des transports au calme, à ne pas céder à la provocation. Il tient à les rassurer qu'en tout état de cause, le Gouvernement sera toujours à leurs côtés.

Fait à Abidjan, le 21 octobre 2020

Le Ministre des Transports

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.