Afrique: Préparation à l'intelligence artificielle - Maurice première en Afrique

Selon les conclusions de l'Indice 2020 relatif à l'utilisation de l'Intelligence artificielle (IA), Maurice est première en Afrique et se classe 45e au niveau mondial sur un total de 172 pays. Sur le plan africain, Maurice succède ainsi à la Tunisie, qui était l'an dernier au plus haut rang du classement. Ces données sont compilées annuellement depuis 2017 par l'organisme de conseil en stratégie digitale Oxford Insights et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI).

Les gouvernements sont classés en fonction de leur préparation à faire face aux perturbations liées à l'IA. Le rapport de cette année, publié au début du mois, cite des développements bien documentés à Maurice tout en tenant compte de la pandémie du Covid-19. «L'approche de Maurice est fantastique. Le pays est le seul en Afrique à avoir publié une stratégie en IA. Celle-ci est claire et il y a la participation du secteur privé. Les autorités investissent dans les compétences. C'est remarquable», s'est réjoui le Chief Executive Officer d'Oxford Insights, Richard Stirling.

Depuis quelques années maintenant, le gouvernement mauricien place l'IA comme un enjeu majeur dans différents secteurs. Un projet de loi à l'Assemblée nationale et conséquemment la mise sur pied d'un Artificial Intelligence Council ont été annoncés par le ministre Deepak Balgobin en début d'année. Lors de la présentation du Budget en juin dernier, le ministre Renganaden Padayachy a aussi annoncé la construction d'un Deep Artificial Intelligence Centre qui fournira le soutien nécessaire aux start-up, aux opérateurs économiques ainsi qu'aux services gouvernementaux pour opérer une «transformation numérique majeure». Le centre sera intégré au Data Technology Park à Côte-d'Or.

L'intelligence artificielle est définie comme «l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence».

Elle correspond ainsi à un ensemble de concepts et de technologies plus qu'à une discipline autonome constituée. D'autres mettent en exergue la définition peu précise de l'IA et introduisent ce sujet comme «le grand mythe de notre temps».

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.