Sénégal: Escroquerie - Le journaliste Alioune Ndiaye «plumé» de 8 millions de FCfa

21 Octobre 2020

Le journaliste Alioune Ndiaye, Directeur d'Africa 7Tv a traduit en justice une concessionnaire de véhicules et un courtier. Ces derniers l'auraient escroqué en lui vendant un véhicule en mauvais état, à 8 millions de FCfa.

La prochaine fois qu'il achètera un véhicule d'occasion, le journaliste Alioune Ndiaye prendra certainement le soin de l'essayer plutôt que de se fier à l'apparence.

En voyant une voiture de marque «Kya Sportage» dans le parking de Mme F. S. Fall, il a tout de suite voulu l'acheter, surtout qu'il était dans l'urgence.

«Je l'ai trouvée tellement belle et je l'ai achetée car je devais partir en mission», a révélé le Directeur général de Africa 7Tv qui a versé 8 millions de Fcfa pour l'acquisition. Cependant, en moins de 24 heures, entre vendredi et samedi, c'était la déception.

Il a constaté plusieurs défaillances. «Après l'avoir conduit durant 3 heures de temps, j'ai remarqué que le véhicule avait un problème d'équilibre, de plaque et de climatisation et il avait fait un accident», a regretté le journaliste, hier, à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar.

Aussi, le dimanche, face au refus de la dame de répondre à ses appels, il est allé le garer au parking.

Entendus, le courtier et la concessionnaire ont dégagé leurs responsabilités en tentant de subodorer que M. Ndiaye a acheté en toute connaissance de cause.

Le courtier I. Faty a déclaré qu'il était juste un simple intermédiaire et il avait demandé à l'acheteur de vérifier avec son propre mécanicien avant de payer.

«Je suis dans la vente de véhicules depuis 2013. Je n'ai pas assisté à la transaction qui a eu lieu le mercredi 19 août 2020 et non le vendredi. I. Faty m'a juste dit qu'il a vendu. Je lui ai demandé si l'acheteur a vérifié, il m'a répondu par l'affirmative», s'est défendu F. S. Fall.

Me Daouda Kâ a déploré «l'arrogance dont la prévenue a fait preuve et le fait qu'elle n'ait pas signalé les anomalies». Pour lui, il y a un silence coupable. Il a réclamé 10 millions de Fcfa au titre de dommages et intérêts.

Mais, Me Aissatou Guèye a accusé la partie civile d'avoir travesti les faits. Elle a plaidé la relaxe en soutenant que le journaliste connaissait bien l'état du véhicule.

Le tribunal rend sa décision le 27 octobre prochain.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.