Congo-Kinshasa: Mobilisation des combattants à la prestation de serment - Un pari gagné par le SG Augustin Kabuya au Palais du peuple

Une dure épreuve vient d'être relevée au camp du regroupement politique Cap pour le Changement (CACH). Confrontée à une forte opposition de leur principal partenaire dans la gouvernance de l'Etat, le Front Commun pour le Congo, les Ordonnances présidentielles nommant trois nouveaux juges constitutionnels viennent de produire leurs effets.

Depuis hier, mercredi 21 octobre 2020, au Palais du Peuple, les juges constitutionnels Dieudonné Kamuleta, Kalume Asengo Cheusi et Dieudonné Kaluba Dibua ont prêté serment devant le Président Félix Tshisekedi qui lui, conformément aux exigences de la Constitution, en a pris acte et les a félicités.

Parmi les personnalités influentes ayant pris part à cette cérémonie très riche en couleur, marquant l'histoire politique de la RDC, figure Augustin Kabuya, le Secrétaire Général de l'UDPS qui, d'ailleurs, avait mobilisé avec une énergie puissante la base du parti à la veille de cette grande cérémonie.

Numéro 2 du parti présidentiel, Augustin Kabuya est le plus heureux après la réussite de cette cérémonie, car, son mot d'ordre a été scrupuleusement respecté par les combattantes et combattants s'étant déplacés massivement au Palais du Peuple pour suivre l'événement aux côtés des Sénateurs, Députés Nationaux, les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, les représentants des Confessions Religieuses, dont l'Abbé Donatien N'shole, les Ambassadeurs et plusieurs Officiels du pays.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.