Maroc: La rencontre de l'espoir et de l'avenir

La réunion de Driss Lachguar avec les membres du Conseil national du parti dans la région de Souss-Massa a constitué un jalon important sur la voie de la solidarité, de l'unité et de l'engagement

Ainsi que nous l'avions annoncé dans notre édition d'hier, le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a présidé une réunion avec les membres du Conseil national du parti dans la région de Souss-Massa dimanche 18 octobre 2020. Dans un communiqué rendu public en l'occasion, le secrétariat régional de l'USFP de ladite région a qualifié cette réunion de « moment historique tenu dans des circonstances exceptionnelles au cours desquelles la direction nationale du parti a tenu à communiquer avec les militants du Souss pour initier un nouveau départ du Parti des Forces Populaires», considérant également qu'il s'agit d'une «rencontre de l'espoir et de l'avenir, qui nous oblige tous à nous engager concrètement pour le succès des initiatives du parti sur tous les fronts ».

Le secrétariat régional a encore souligné que «l'USFP est une école » de militantisme et que «les Ittihadis, malgré leurs différences qui, ajoutées à une vision critique constructive, constituent la base de leur force, s'unissent lorsqu'il s'agit de l'avenir d'un peuple et d'une nation», tout en affirmant «la volonté de l'USFP aux niveaux local, régional et national de s'engager et de contribuer à tout ce qui aiderait à surmonter les effets de la crise sanitaire, psychologique, économique et sociale à laquelle le Maroc se trouve confronté à la suite de la pandémie de la Covid19, et ce en œuvrant à fortifier le pays ainsi que la solidarité et l'unité de la société».

Il a également tenu à saluer la direction du parti au niveau national « pour toutes les initiatives qu'elle a prises en vue de réhabiliter l'action politique en oeuvrant pour le renforcement des institutions représentatives et en proposant la révision du système électoral afin de mettre en place un contrat avec la société basé sur un choix démocratique libre, loin de toute logique d'instrumentalisation de la religion et d'utilisation de l'argent qui a corrompu durant des décennies tous les processus électoraux ». Il a appelé tous les Ittihadis de la région de Souss Massa à travailler aux côtés des habitants de la région, comme ils le font depuis des décennies, afin de résoudre tous les problèmes auxquels ces derniers sont confrontés dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'emploi, de l'agriculture, de la pêche, de l'industrie alimentaire, de l'artisanat, du tourisme, etc.

A cet égard, il a salué la proposition du parti relative à la solidarité sociale en proposant un impôt sur la fortune. Il convient de rappeler que dans son allocution au début de cette réunion à laquelle ont pris part les membres du Conseil national du parti dans la région de Souss-Massa et les secrétaires provinciaux de la même région, le Premier secrétaire a évoqué, chiffres à l'appui, la crise économique et sociale dans notre pays induite par les répercussions de la pandémie de la Covid19, soulignant au passage les efforts énormes consentis par l'Etat pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent en mobilisant des fonds pour soutenir les entreprises en détresse, ainsi que les différentes couches sociales dont le pouvoir d'achat et les conditions de vie ont été impactés par les mesures prises par les pouvoirs publics pour endiguer cette pandémie qui a, néanmoins, mis à nu nombre de dysfonctionnements. Il a également appelé le gouvernement à redoubler d'efforts pour étendre la couverture sociale à tous les Marocains d'ici 2022.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.