Congo-Kinshasa: EPST - La rentrée scolaire 2020-2021 piétine

En dépit de la fin pénible de l'année scolaire 2019-2020, le ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) avait fixé la reprise des cours pour les bleu-blancs en date du 12 octobre dernier, sur toute l'étendue du territoire national.

Toutes les mesures ont été prises pour éviter la contamination de la maladie du coronavirus en milieux scolaires, et effectivement les écoliers ont repris les chemins de l'école. Hélas ! Les enseignants dans certains établissements scolaires refusent de manipuler la craie blanche. Nombreux veulent voir clair sur leurs salaires et sur la problématique des nouvelles Unités. Dieu merci, l'année scolaire exercice 2019-2020 a touché même à sa fin. Au-delà des tares que ce secteur a pu faire face.

Contre toute attente, les enseignants dans plusieurs écoles conventionnées et celles de l'Etat refusent jusque-là d'enseigner. Selon certaines sources proches du secteur, deux points font l'objet de leurs revendications. Il s'agit d'abord de l'affaire de l'enveloppe salariale qui a été revue à la baisse. Ensuite, la question de Nouvelles Unités qui n'ont pas toujours eu accès à leurs traitements.

Sur cette dernière, le ministre en charge de l'éducation nationale avait donné le ton la fois passée, affirmant que les nouvelles unités vont être payées à la fin du mois en cours.

A savoir, cette situation préoccupe au plus haut point les élèves qui ont d'ailleurs profité du passage du ministre Willy Bakonga dans certaines écoles, dont le lycée Bolingani dans la commune de Kintambo pour manifester leur désir de voir les cours reprendre normalement.

Dans le chef des parents d'élèves c'est l'impasse, si pas la peur. « La base de l'éducation de nos enfants c'est l'école primaire et secondaire. Le Gouvernement doit tout faire pour dégager cette crise. Sinon, tout sera gâté », a laissé attendre un parent interviewé par les limiers de La Prospérité.

Et d'ajouter. « Nous sommes prêts à reprendre la prise en charge de nos enfants si la gratuité continue à poser problème », a-t-il fait savoir.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.