Guinée: Labé - Le siège de l'UFDG attaqué, un enfant tué par balle : La réaction de l'honorable Cellou Baldé

Le président Alpha Condé
22 Octobre 2020

Les violences post élection ont ramené la guinée à ses vieux démons ponctués de violences et de répressions, un cycle infernal et une spirale dont elle a du mal à s'extirper depuis une décennie quasiment.

Mercredi, dans l'après-midi, les forces de l'ordre sans motif apparent ont chargé le siège de l'UFDG alors que militants et sympathisants s'y étaient donné rendez-vous pour affaire les concernant ce que nous a expliqué l'honorable Cellou Baldé :

« on était entrain de travailler sur les dernières compilations procès verbaux qui nous ont permis de centraliser nos résultats et donc les forces de défense de sécurité que nous on appelle les milices ont fait irruption au niveau du siège, ils ont foncé sur le portail et ont jeté du gaz lacrymogène... »

L'assaut a déclenché une résistance chez les militants dans les rangs desquels on compte tout de même 7 blessés.

Dans la même journée, du coté de Maléah, secteur du quartier Daka1, une balle a frappé Thierno Madiou Diallo un tantinet de trois ans, chose que l'honorable Cellou Baldé a confirmé en ces mots.

« Je confirme le décès, j'ai appris quand le bébé a été touché et puis quand il a été transporté d'urgence à l'hôpital... »

Comme Mr Baldé l'a lui-même expliqué deux versions se superposent, une première qui dit qu'un militaire a tiré de sang froid sur l'enfant et qui est la version de sa tante paternelle et celle autre qui dit que c'est une balle perdue qui l'a touchée.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.